Archives du mot-clé Procès

Plainte du père d’une femme voilée : Caroline Fourest fait appel

Le père d’une jeune femme voilée a obtenu gain de cause contre l’une de mes chroniques de France Culture. Alors que des sites victimaires sommaient « les féministes » de prendre positition contre l’agression de femmes voilées, j’ai pris volontiers position contre ces agressions… Tout en expliquant qu’il fallait les dénoncer en tant qu’antiracistes plus qu’en tant que féministes.

J’insistais aussi sur la nécessité d’attendre les résultats de certaines enquêtes. Des élus locaux doutant de la version d’agressions montées en épingle par des réseaux intégristes.

Pour avoir émis ce doute, le père d’une jeune femme voilée (qui nie influencer sa fille) a porté plainte et me réclame des dommages et intérêts. Radio France et moi-même faisons appel. Nous sommes confiants sur l’issue finale de cette procédure.

Bien entendu, si nous gagnons, les sites qui guettent et médiatisent la moindre plainte ou campagne de courriers contre moi (Oumma, Egalité et réconciliation…) auront à cœur de rectifier.

Caroline Fourest

 

 

Dernier édito video de Caroline Fourest : https://www.youtube.com/watch?v=-7i2geopVY4

Chronique « Faut-il être féministe pour dénoncer l’agression de femmes voilées ?«

FN : condamnation de Dominique Sopo (bal à Vienne)

En janvier 2012, SOS Racisme dénonce la présence de Marine Le Pen à un « bal immonde pour nostalgiques du IIIème Reich ». Marine Le Pen, est alors l’invitée d’honneur de Martin Graf, troisième vice-président du Parlement autrichien, au bal de l’Olympia. Le groupe Olympia est, rappelle SOS Racisme, une corporation secrète, interdite aux Juifs et aux femmes. Beaucoup de membres sont des néonazis.

Plusieurs journalistes avaient enquêté sur ce bal :

L’express et ici

Le Point

Le Monde

Le 12 juin 2014, le tribunal correctionnel de Paris a condamné Dominique Sopo, ex-président de SOS Racisme, à verser 1000 euros de dommages et intérêts à Marine Le Pen pour diffamation. Dominique Sopo a annoncé qu’il ferait appel de ce jugement.

A. Baïf