L'ASSEMBLEE NATIONALE, ILLUSTRATION

Réunion de la droite catholique à l’Assemblée Nationale

Le 17 janvier 2018 se tiendra à l’Assemblée Nationale la « 3ème édition de la journée pour la vie ». Cette conférence est organisée par Marie-France Lohro, devenue députée Ligue du Sud suite à la démission de Jacques Bompard dont elle était la suppléante. En effet, ce dernier ne pouvait pas cumuler le mandat de maire d’Orange et de député du Vaucluse.

Sont annoncés :

– l’Abbé de Tanouarn, de l’Institut du Bon Pasteur, tous deux issus de la traditionaliste et radicale Fraternité Sacerdotale Saint Pie X (FSSPX).

– Philippe Maxence, rédacteur en chef de l’Homme Nouveau, revue catholique fidèle au Vatican.

– Laurent Dandrieu et Charlotte d’Ornellas, respectivement rédacteur en chef et journaliste de Valeurs Actuelles.

– Cécile Edel, présidente de l’association anti-avortement Choisir La Vie, qui co-organise chaque année la Marche Pour La Vie.

– Claire de Gatelier, présidente de Famille et Libertés, association catholique de droite dure ayant notamment soutenu Christian Vanneste après ses multiples propos homophobes.

– Stanislas de Larminat, promoteur de « l’écologie chrétienne », qui remet en cause l’activité humaine dans le réchauffement climatique.

– La Fondation Lejeune, très active contre l’avortement et l’euthanasie.

– Joël Hautebert, professeur à l’Université d’Angers et militant anti-avortement et anti-mariage pour tous.

– Charles de Meyer, président de SOS Chrétiens d’Orient (association réputée pro- Bachar al Assad), ancien assistant parlementaire de Jacques Bompard et membre du Printemps Français.

– Jean-Marie Le Méné, président de la Fondation Lejeune.

– Guillaume Bernard, professeur à l’Institut catholique de Vendée.

– Gabrielle Cluzel, rédacteur en chef de Boulevard Voltaire, site d’extrême-droite plusieurs fois épinglé pour avoir diffusé des hoax, et invité des personnalités ayant tenu des propos complotistes. Ainsi que Marc Eynaud, journaliste sur le même site internet.

– Jean-Frédéric Poisson, ancien député du Parti Chrétien Démocrate de Christine Boutin, militant pour l’inscription « des racines chrétiennes de la France dans la Constitution ». En 2015, il se rend à Damas pour rencontrer Bachar al-Assad.

– Marie-Pauline Deswartes, auteure et militante pour un retour aux « principes organiques du droit naturel transmis par la Grèce et Rome, puis approfondis et défendus par l’Église catholique ». Elle intervient également sur des sites complotistes comme medias-presse.info

– Guillaume de Thieulloy, rédacteur en chef de Riposte Catholique, site de « réinformation catholique ». De tendance traditionaliste, ce site d’information avait créé la polémique après les attentats du 13 novembre 2015. On pouvait y lire une tribune intitulée « Les Aigles (déplumés) de la mort aiment le diable ! » à propos des victimes du Bataclan : « ces pauvres enfants de la génération bobo, en transe extatique, « jeunes, festifs, ouverts, cosmopolites… », sont devenus « des morts-vivants ». « Leurs assassins, ces zombis-haschishin, sont leurs frères siamois. », «  »Vous invoquez le diable en rigolant ? Lui vous prend au sérieux », ainsi qu’une comparaison du nombre de victimes avec le nombre d’avortements en France.

– Guillaume de Premare, ancien président de la Manif pour Tous, et délégué général de l’Ichtus

– Philippe Mesnard, rédacteur en chef de l’Action Française 2000, journal du mouvement royaliste maurassien Action Française.

 

E1249EC6-E513-4CF8-8C57-64992855DA91