Lettre ouverte envoyée par ProChoix aux députés
(6/10/00)

Madame, Monsieur, Paris le 4/10/00


En novembre aura lieu la discussion parlementaire sur la réforme de l’avortement.

ProChoix qui est un réseau féministe, favorable à l’égalité entre tous (hommes-femmes/ homosexuels-hétérosexuels), défend la liberté pour tous et toutes de choisir du début à la fin de sa vie (choix de sa maternité, de sa sexualité, droit de mourir dans la dignité), et combat, à l’inverse, toute forme d’idéologie anti-choix (anti-IVG, anti-PaCS, etc).

C’est pourquoi nous soutenons la réforme qui sera proposée par le gouvernement : l’allongement des délais, la fin de l’obligation d’autorisation parentale et surtout la dépénalisation attendue de l’avortement et l’abrogation de la loi 1920.

Ces dispositions vont dans le bon sens, mais elles ne suffisent pas. En tant qu’observatoire des mouvements anti-IVG, nous avons tous les jours l’occasion de constater à quel point la présence de sympathisants “pro-vie” dans le milieu médical ou à proximité des centres hospitaliers traumatise et contribue à culpabiliser durablement les femmes ayant recours à une IVG. Quand ils ne manifestent pas devant les centres hospitaliers, certains provie, médecins ou infirmières, profitent de leur emploi pour “sadiser” à peu de frais des femmes sur le point d’avorter : insultes glissées à l’oreille, “oubli” d’anesthésie, femmes qui avortent dans la même salle qu’une femme qui accouche...

C’est pourquoi nous souhaiterions que cette réforme soit l’occasion d’une réflexion sur l’élargissement du délit d’entrave à l’IVG d’une part et sur les formations à envisager pour le corps médical d’autre part.

Enfin, en tant que mouvement comptant de nombreux jeunes parmi nous, nous déplorons l’insuffisance d’informations sur la contraception et l’éducation sexuelle. Beaucoup de jeunes femmes croient encore que le préservatif est un contraceptif suffisant et tombent enceintes faute d’avoir pris un contraceptif...

Pour toutes ces raisons, et afin de vous faire partager nos réflexions sur les moyens et les dispositions à envisager lors de la discussion sur la réforme de l’avortement, nous souhaiterions vous rencontrer.

Merci de nous faire parvenir vos dispositions pour un éventuel rendez-vous (dont nous ferions un compte rendu sur notre site Internet)

Fiammetta Venner

ProChoix

"Il est temps de faire de l'avortement un vrai droit pour les femme" | communiqué sur le Norlevo | Ces lois qu'il faut revoir | Notre lettre ouverte aux députés | Le contenu de la REFORME | Elargir le délit d'entrave | Notre avis sur les débats | Compte rendu du colloque organisé par ProChoix au Sénat |Le livre sur l'avortement paru aux Editions ProChoix

 


.