Pour envoyer vos messages, écrivez à la webmaster: (forum@prochoix.org)


MENU

Retour au sommaire courrier
• Retour au sommaire du dossier

"J'habite une petite communne..."
@lex. (par mail le 5/03/2001)

Bonjour; Je viens de consulter votre annuaire des maires de France ayant signé la pétition anti-pacs. J'habite une petite commune du bassin d'arcachon dont le maire a signé cette pétition. J'ai eu entre les mains un article de presse (sud-ouest) où il est clairement cité. Or, je n'arrive pas à remettre la main sur cet article. Pourriez-vous vous renseigner ? La commune étant Mios, 33380 et le maire François Cazis. Merci d'avance pour le renseignement et surtout félicitations pour vos actions.


"J'ai écrit à des amis gays d'un village voisin"
Jean et Claude (par mail le 4/03/2001)


Comment faire pour les communes voisines? j ai adressé la lettre suivante a des voisins gays d'un village voisin :
Messieurs,
En avril 1998, quelque temps avant que le PaCS (alors CUS) ne soit examiné par l'Assemblée nationale, un petit groupe de maires, en collaboration avec des associations intégristes, prenait l'initiative d'une pétition contre la
signature du PaCS en mairie. Après enquête de ProChoix, ils s'avèrent être 15032 à avoir signé ce texte hautement homophobe... En consultant la liste des maires ayant signé contre le pacs nous avons regretté Jean et moi de voir votre maire Meier Henri sur ce listing. Volontaire à AIDES pendant 13 ans ,j'affirme que permettre a deux femmes ou deux hommes de s'unir fait partie intégrante des actions de prévention. Nous savons que la marginalisation entraîne la prise de risque, le pacs est un outil de socialisation des gays. Il est vrai que la pression sur les maires a été forte pour les convaincre de signer. Ce refus du pacs est acte homophobe peut être signé à la hâte, il est de notre devoir d'interpeller nos maires pour nous même mais aussi pour l'ensemble des gays. Veuillez agréer, Messieurs, l'expression de nos sentiments les meilleurs.

PS lettre type posée par Prochoix jointe


"J'aimerais le texte intégral de la pétition..."

Christophe (par mail le 27/02/01)


Bonjour, très interréssé par votre campagne j'aimerais savoir si vous pouvez m'envoyer le texte intégral de la pétition afin de savoir exactement ce qu'a signé le maire actuel de Chamonix afin de pouvoir l'interroger lors de sa prochaine réunion de campagne. Merci d'avance

Réponse de la webmaster : Le courrier exact qui a été signé et renvoyé par chaque maire disait ceci : "Je soussigné UNTEL, maire de TRUCHMUCHE, Soucieux de préserver la famille comme élément naturel et fondamental de toute société, déclare m'opposer à la mise en place d'un contrat d'union pour les personnes de même sexe, et m'opposer à l'implication du maire, en tant qu'officier d'Etat civil, das la célébration d'un contrat de ce genre". Un appel signé Pinton et une lettre invitant les maires à signer étaient encore plus hards mais vous en trouverez des extraits sur le site à la rubrique pétition.


"Merci pour votre site !"
Zanz. (par mail le 6/02/2001)

Salut tous! Je suis content de vous dire que mon maire n'a pas signé cette connerie de pétition à la con... Merci pour votre super site, il est clair et précis, un vrai bonheur!


"Je suis étonné par cette démarche de fichage"
François-Xavier M. (par mail le 6/02/2001)

"Bonjour,

Je viens de découvrir sur votre site la campagne contre les maires qui se sont prononcés en défaveur du pacte civil de solidarité. Je suis moi-même plutôt opposé à cette mesure, sans la rejeter farouchement et sans être un ayatollah du courant homophobe. Je suis donc assez choqué des amalgames sciemment opérés sur votre site entre opposition au pacs et proximité idéologique avec l'extrême droite. Je suis également étonné par cette démarche de fichage de personnes qui ont simplement exercé leur liberté d'expression, un droit fondamental préservé par la déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen (art. 1 et 10).Pour ces deux raisons, j'en viens à me demander si ceux là même qui en accusent les autres n'usent pas de méthodes fascisantes (le fichage, la remise en cause de la liberté d'expression).
Dans l'espoir vous apportiez quelques éléments d'explication à un membre de la même communauté démocratique que vous, et que je ne reçoive pas pour seule réponse le mépris frileux du silence ou l'agressivité lâche et antidémocratique d'un courriel d'injures, je vous salue bien cordialement.."

Réponse de la webmaster : Cher François-Xavier, 1) merci d'avoir pris le temps de venir nous voir, relis toutefois attentivement le site : tu verras que nous ne procèdons pas par amalgame et qu'au, contraire, notre enquête sur la pétition des maires est le fruit de plusieurs années de travail sur le courant familialiste ( tu trouveras très peu de fois le mot extrême droite —nous ne l'utilisons qu'avec d'extrêmes précautions — et d'ailleurs ce qui nous interresse en priorité, ce n'est pas tant le concours de l'APPF dans cette histoire, plutôt le contenu de la pétition) 2) Je suis moi même étonnée que tu compares cette démarche à un fichage puisqu'il s'agit d'une pétition, publiée jadis par les organisateurs de cette opération, et que nous nous contentons de mettre à la disposition des électeurs : il ne s'agit pas de vie privée mais d'une pétition publique, liée à des prises de positions politiques, signée par des élus ! S'ils ne voulaient pas que les électeurs connaissent leurs positions sur le PaCs, peut-être auraient-ils dû s'abstenir de signer une pétition ! Ce n'est pas une question de chantage, c'est la base de la démocratie, de la citoyenneté, dont nous faisons nous aussi partie...


"Et Muselier ?"
Nathalie G (par mail le 6/02/2001)

"Pourquoi ne pas lancer la même campagne à propos de la pétition de Renaud Muselier visant à faire interdire l'adoption par des couples de même sexe pacsés (alors que la loi ne le prévoit même pas !) ?"

Réponse de la webmaster : Bien sûr, c'est au programme ! On laisse passer les municipales (parce que c'est un peu crevant tout ça) et on s'y met...


"Merci pour votre travail !"
Maryse D. (par mail le 8/02/2001)

Merci pour votre travail. Continuez !


"La Commune où j'habite..."
Ludovic M. (par mail le 8/02/2001)

Je viens de consulter la liste des maires ayant signé la pétition anti pacs et j'ai constaté avec surprise que la commune où j'habite, Cachan (94) en faisait partie. Vous indiquer également le nom du signataire, Jacques Carat. Je souhaitait simplement vous indiquer que ce monsieur n'est plus maire de Cachan depuis 1998. Cela dit rien ne prouve que le maire actuel, Jean Yves Le Bouillonnec, ne l'ait pas signé aussi.

Réponse de la webmaster : Rien ne prouve le contraire non plus. C'est pour cela que nous avons bien fait attention à signaler le nom de la commune et du signataire pour qu'il n'y ait pas d'amalgame avec ceux qui ont remplacé depuis les maires anti-PaCS à la tête d'une commune...


"Mon maire a signé..."
Catherine P. (par mail le 8/02/2001)

bonjour, je désire recevoir vos infos par mail. Le maire de ma commune a signé la pétition anti-pacs.. Pas étonnant vu les propos qu'il tient sur les exclus économiques par exemple, sa conception de l'aide sociale,de l'animation enfants,etc...


"A l'attention des agents de la police de la pensée."
Catherine P. (par mail le 8/02/2001)

A l'attention des agents de la Police de la Pensée du Ministère de la Vérité. Il semblerait que des noms manquent sur votre liste des très-vilains-pas-beaux maires (désolé, je ne connais pas la traduction en novlangue) réactionnaires et petit-bourgeois signataires de l'odieuse et inique pétition contre le pacs. Vous conviendrez avec moi que cela est fort regrettable.
nb : la moitié des maires de France ont signé cette pétition. Mais, sommes-nous réellement sûrs de l'autre moitié ? Une séance en camp de rééducation ne serait-elle pas opportune pour les maires élus en mars prochain ? Il serait urgent d'appliquer avec un peu plus de rigueur le principe de précaution !

Réponse de la webmaster : J'ai beaucoup de mal à croire que vous partagez notre souci d'une société plus juste et plus égalitaire... Il ne s'agit pas de "rééduquer" qui que ce soit, simplement d'engager un débat avec nos élus sur la violence que représente l'exclusion de citoyens en raison de leurs préférences sexuelles...


"Pourquoi n'allez-vous pas vivre ailleurs ?"
Benoît L. (par mail le 8/02/2001)

Bonjour, C'est en lisant un article du "Monde" (Mercredi 7 février) que j' ai appris l'existence de votre site, que je viens de visiter. Je suis gêné, agaçé même par l'aspect et les formes de vos réactions contre les maires anti-Pacs. Si je comprends fort bien que vous vouliez vous défendre et faire accepter votre choix de vie, cette liste de ceux qui sont contre le Pacs me fait penser à de fâcheuses méthodes que l'on pratiquait en Allemagne dans les années 30, ou dans les "démocraties populaires" il n' y a pas si longtemps... Il me semble que vous n'arrivez pas à calmer le jeu; vous hurlez à l'homophobie dès que l'on vous critique, il faut arrêter le délire de persécution ! Je comprends aussi (et j'approuve) votre lutte contre le F.N. et pour cause, mais on est plus au temps des bûchers, tout de même ! Il faudrait que vous compreniez de votre côté qu'il est naturel qur tout le monde ne soit pas d'accord avec vous ! Je pense que des actions comme celles d'Act-Up par exemple, font plus de tort à votre cause qu'elles ne l'aide. Ne donnez pas dans l'hystérie ! Je suis tout à fait d'accord pour dire que vous avez le droit d'être homo (votre choix de vie), mais je ne suis pas d'accord pour dire que ce choix doit vous donner des droits particuliers. Personnellement, je réprouve cette dérive anglo-saxonne du droit qui consiste à diviser la société en différentes "communautés", avec des droits spécifiques pour telle ou telle communauté. Votre choix de vie est de vivre et d'aimer une personne de votre sexe. Je l'accepte complètement. Mais par ce choix particulier de vie, vous vous mettez (à mon avis) en marge de la société naturelle, à savoir des hommes et des femmes pour assurer la continuité de la société. Vous ne pouvez pas, vous ne devez pas (à mon avis toujours) prétendre à un acte officiel de vie commune, car cela n'a pas de sens. Et je trouve normal que des responsables politiques s'opposent à votre projet, cela me paraît être du bon sens. D'autres pays (je pense à la Hollande ou à la Californie) vous donnent ces droits. Pourquoi ne pas aller vivre dans ces pays ? J'espère que mes propos ne vous auront pas choqués, et vous prie de croire à mes respectueuses salutations


Réponse de la webmaster : Cher monsieur, D'abord, je tenais à vous remercier pour votre effort de politesse (qui n'enlève rien au caractère alarmant de vos propos mais témoigne d'une certaine volonté de dialogue). D'abord j'aimerais savoir en quoi demander à ses élus des compléments d'information sur une pétition publique, qu'ils ont signé contre vos droits, relève de méthodes totalitaires... Je croyais (bêtement) que nous étions en démocratie ! Bien sûr, l'accusation d'"hystérie" et de "délire de persécution" est une vieille ficelle, usée contre toute minorité (femmes, noirs) qui demande l'égalité mais quand même... Mais peut-être, pensez-vous que l'exercice des droits de citoyenneté devrait être réservé à ceux qui font partie de ce que vous appelez la "société naturelle" ? Petite précision : aucune association gaie ou lesbienne n'a jamais milité pour exiger des privilèges ou de quelconques "droits particuliers". Ils et elles ont toujours (et simplement) réclamé le droit de ne pas être discriminés et exlus du principe d'égalité. Vous qui dénnoncez le communautarisme, comme pouvez-vous nous conseiller d'aller vivre ailleurs, dans des pays qui nous donnent des droits alors que nous battons pour que la société française progresse dans le sens de la justice et de l'égalité pour tous ???


"On envisage de faire parvenir un courriers aux maires de l'Aude"
Homosexualités audoises (par mail le 9/02/2001)

"
Trésorier d'une association "homosexualités audoises" existant depuis 20 ans mais en sommeil depuis pas mal de temps, j'envisage de faire parvenir un courrier à tous les maires de l'Aude en question.On a suffisamment de fonds pour le financement. J'aimerais savoir s'il y a déjà eu des actions sur le département et éventuellemnt avoir des contacts. Eventuellement je recevrais avec plaisir des conseils efficaces. merci. "


"A propos d'Etienne Pinte"
altimetres (par mail le 9/02/2001)

"
Je sais qu'Etienne Pinte (Député maire de Versailles) a signé contre. Sous VGE, a-til soutenu dans son vote la loi de Simone Veil du 17 janvier 1975 instaurant l'IVG? Il serait interessant d'avoir la liste des députés et sénateurs de l'époque ayant voté POUR la loi. Merci de me répondre. "

Réponse de la webmaster : Il a voté contre la loi de 75, la confirmation de 79,contre le remboursement de 82, pour le statut de l'embryon contre les lois bioéthiques de 92. Des que nous aurons cinq minutes, on mettra en ligne les députés anti-IVG. Merci de votre suggestion.


"Ma lettre à Hubert Lelieux"
Emmanuel H. (par mail le 9/02/2001)

"
Bonjour, je vous communique la lettre (calquée sur votre lettre type) envoyée à Hubert Lelieur, maire de la commune ou je suis inscrit, à savoir Villers Bretonneux, dans la Somme (80)."


"Bravo"
LDH Toulon (par mail le 9/02/2001)

"Bonjour et bravo pour votre site que je découvre aujourd'hui, grâce à un article récent du Monde".


"Nous ne laisserons pas passer ces signatures"
Aisne Gaie (par mail le 9/02/2001)

"Nous venons tout nouvellement de créer l'association "l'Aisne Gaie". Département hyper rural, je viens d'apprendre que plus de 40% des maires de ce département avaient signé la pétition anti-pacs. Il est clair que nous ne laisserons pas passer ces signatures qui, je l'espère, ne sont pas le reflet de notre population. A bientôt... Nous vous tiendrons informés de la suite des événements". Catherine LANGLOIS - Présidente de l'Aisne Gaie


"Mon maire a signé !"
Nicole M. (par mail le 9/02/2001)

Bonjour, Article dans le Monde d'aujourd'hui, je saute sur internet, et je vois que mon maire a signé la campagne anti PACS. Ma question: on est dans un petit village de la campagne, à 40 km de Lyon : quelle assoc sur Lyon aurait pu intervenir ? vous parlez de Act-up Rhône-Alpes, je n'arrive pas à trouver leurs coordonnées... Donc auriez-vous un contact sur Lyon, ou dans les Monts du Lyonnais ? merci pour vos infos, mon maire se représente et j'aimerais bien l'interpeller là dessus ! à bientôt

Réponse de la webmaster : Nous avons transmis les coordonnées d'Act-Up Lyon à Nicole...

"Je me réjouis des combats que vous menez..."
Laurent J. (par mail le 10/02/2001)

Tout d'abord, j'aimerais commencer cette lettre par vous remercier pour ce que vous faîtes, et apprécierais que d'autre -tout comme vous, je suppose- puisse être amener à en connaître toute la portée et la nécessité. J'ai appris l'existence de votre association, par l'intermédiaire d'un de vos collègues, et je me réjouis des combats que vous menez pour promouvoir l'avènement d'une société plus tolérante, dépourvue d'une quelconque discrimination envers les individus qui la composent, qui la font vivre et qui la nourrissent de toutes leurs diversités culturelles. Je connais assez peu le milieux associatif, mais je pense que c'est quelque chose de fondamental dans nos sociétés, pour qu'elles puissent pallier toutes les insuffisances des pouvoirs publics afin de leur relayer l'état des opinions et des réformes souhaitables à entreprendre. Tout ceci pour qu'ils puissent prendre effectivement des positions concrètes sur des thèmes aussi majeurs que ceux dont vous développés ici. Cette réflexion m'amène aussi, à vous demander de faire dans la mesure du possible, preuve d'un peu plus de visibilité dans les différents forums afin que des gens puissent prendre, comme moi, la mesure de votre travail admirable. Évidemment, je suppose que comme toutes les associations, vous souffrez péniblement de moyens financiers, mais je pense très sincèrement que ce type d'association peut véritablement être amené à prendre un poids non négligeable dans le microcosme médiatico-politique. Aussi, afin de prendre connaissance de vos différentes actions, j'aimerais pouvoir être inscrit à votre liste de diffusion. Cordialement,


"J'étais sur le point de faire construire sur ma commune..."
Christine. (par mail le 10/02/2001)

Je vois que je ne suis pas la seule a vivre dans une commune arrièrée et je pense que mes ami(es) ne possédant pas internet seront heureux(ses) d'apprendre que notre cher maire est anti-pacs. Qu'il n'oublie cependant pas, ce brave homme, que nous payons nos taxes et impôts comme les autres citoyens et heureusement nous avons le droit de vote et sur ce point notre choix sera vite fait !!!! Personnellement , j'étais sur le point de faire construire sur ma commune et finalement je vais prospecter ailleurs où la tolérance existe. Merci pour votre site et votre courage."


Une campagne de

Page d'acceuil - Revue - Catalogue Ata - Abonnement - Librairies - News - Association - Historique - Actions - Edition - Films - Centre de doc - T-shirts- Liens

© www.prochoix.org

 

 
MENU
Enquête sur la pétition / Le bétisier / la carte des maires / Profils des signataires / Notre campagne / Conseils pour y participer / Nos partenaires / Votre maire a-t-il signé ?/ Les échanges de courriers avec les maires /