Papa porte une robe est un conte pour enfants, paru pour la première fois en 2003.

De quoi s'agit-il ?

Jo est un boxeur. Jo est connu pour son courage, sa force et son exceptionnel jeu de jambes. Malheureusement, au cours d’un combat, il reçoit de tels coups à la tête qu’il doit abandonner la boxe. Il doit maintenant trouver du travail pour élever son fils. Quand son médecin lui suggère de « danser » maintenant, il décide de le prendre au mot.
Le voilà bientôt embauché dans un cabaret, à travailler la nuit, affublé d’une robe. Sa tête étant toujours très fragile, quelquefois, quand il rentre chez lui le matin et accompagne son fils à l’école, il oublie de se changer et garde sa robe de scène. Alors tous les enfants se moquent de lui. Un beau jour, pourtant, un petit chat se retrouve en danger, tétanisé de peur tout en haut d’un grand arbre. Qui donc pourra sauver le petit chat de ce mauvais pas ?
Papa porte une robe conte l’histoire d’un père prêt à tout pour gagner sa vie et élever dignement son fils. C’est une histoire qui porte haut les couleurs d’une valeur essentielle pour tous : la tolérance.

L’auteur

Piotr Barsony est un artiste français né à Toulouse en 1948. Peintre, plasticien, dessinateur, ou encore créateur de bande-dessinées, il a fait ses études aux Beaux-Arts de Paris. Ses travaux ont été exposés chez Artcurial, au CNAP, au Centre Georges Pompidou et dans de nombreuses galeries de par le monde.

Les attaques contre le livre

La première attaque provient du site 24heuresactu. Un site dont les contributeurs sont anonymes. On apprendra juste dans la présentation qu'il s'agit d'"une bande de potes fatigués d’entendre la même rengaine du soir au matin dans tous les médias." Faisant "le choix de la radicalité (pas de l’extrémisme) dans une France bâillonnée par le discours convenu de certaines élites. Contre le politiquement correct ?". Le site attaque systématiquement tous ceux qui critiquent la famille Le Pen, les opposants au mariage pour tous et l'UMP. En 2013, selon le site "Papa porte une robe" va faire son entrée dans les programmes de l’Éducation Nationale pour les classes de CP et CE1. "Du mariage gay à l’indifférenciation, en passant par la théorie du genre : la décadence, c’est maintenant !" Et le journaliste anonyme de se demander si il était "nécessaire, que dis-je urgentissime, d’apprendre à nos enfants à aimer les travelos !" Et de poursuivre : "Que notre belle éducation nationale dont l’actualité n’est pas florissante et où la pédophilie est bien plus fréquente que chez les curés tant décriés par les socialos, apprenne à nos enfant à lire et à écrire. Leurs parents s’occuperont de leur expliquer ce qu’est un travesti et de leur dire s’ils le souhaitent qu’il s’agit d’un modèle déviant à éviter ou bien qu’il s’agit de formidables exemples à suivre et que rien n’est plus souhaitable que de se faire enfiler dans les toilettes d’un bar de nuit de Pigalle avec sa robe et ses portes jarretelles. Dire qu’on nous jurait que la loi orwellienne de Taubira condamnant l’homophobie de dame nature n’aurait aucune conséquence sur notre société…"

L'article tourne aussitôt en boucle sur tous les sites d'extrême droite. Farida Belghoul explique sur le site d'Alain Soral qu'il s'agit de "pourrir les gosses pendant que les parents bossent". Pour Riposte laïque le livre "doit faire se pâmer d’extase toutes les Fourest et Belkacem de France et de Navarre". Sur BFM TV Christine Boutin relaye aussi la rumeur.

Intox

En réalité Papa porte une robe n'est pas du tout imposé dans les écoles primaires. Lors d'un colloque le syndicat enseignant Snuipp-FSU, proposait en mai 2013 de lutter contre l'homophobie. Et pour cela conseillait aux ENSEIGNANTS de lire un certain nombre de livres. Dont Papa porte une robe pourtant épuisé depuis longtemps.

Et pour ceux qui voudraient se faire une idée par eux-même, le livre vient d'être réédité aux éditions Intervalles. Chacun pourra se faire une idée...

Aline Baïf