Homme d'affaires, Rachid Nekkaz a pris la décision de se présenter aux élections en Algérie. Une manière d'échapper a deux condamnations en France ?

Rachid Nekkaz avait cherché à se présenter à la présidentielle française en 2007 mais sans parvenir à recueillir les 500 parrainages nécessaires. Héros des mouvements islamistes, il s'était engagé à payer les amendes des femmes qui garderaient le voile intégral.

Sur halalbook on pouvait même lire : "Rachid Nekkaz est un héros des temps modernes qui n’hésite pas à mettre la main à la poche pour aider ses soeurs humiliées par des gouvernements anti-islam. Que Dieu lui vienne en aide pour aller encore plus loin."

D'après Rachid Nekkaz l'idée était de mettre en place un fonds d’un million d’euros pour lutter contre « l’islamophobie galopante ». 680 amendes auraient été payées pour un montant de 123.000 euros. Après la France, Rachid Nekkaz a poursuivi son action en Belgique et en Suisse.

En 2012, il propose de racheter Charlie Hebdo. "Entouré par 4 cars de CRS et accompagné par 6 policiers en civil, j’ai officiellement remis ma proposition d’achat de 51% du capital de Charlie Hebdo hier après-midi, au 26 rue Serpollet, 75020, siège du magazine."

Fin 2013, Rachid Nekkaz annonçait sa décision de rendre son passeport français pour ne conserver que sa nationalité algérienne. Voici ces déclarations.
Je me trouve en face de la mairie de Créteil, dans le Val-de-Marne, à dix kilomètres de Paris. Je suis venu remettre mon passeport français, parce que François Hollande ne m’a pas laissé le lui remettre personnellement, en face du Palais de l’Elysée. Je suis heureux d’être un citoyen algérien et je vais rendre mon passeport français, ainsi je pourrai présenter ma candidature à la présidence algérienne, aux élections d’avril 2014.
Les élections de 2004 et 2009 en Algérie n’étaient pas transparentes (en français), il n’était pas simple de soumettre sa candidature. Aujourd’hui, nous voyons une Algérie démocratique…
" J’affirme qu’en ce qui me concerne, il y a la liberté. Je me trouve avec vous aujourd’hui, à parler de politique algérienne, et je peux dire ce que je veux. Selon moi, la démocratie en Algérie est meilleure qu’en France. "
En France, en Belgique et ailleurs en Europe, ils ont légiféré des lois interdisant aux femmes de porter le niqab dans la rue. Je m’en suis occupé.
"je considère que le colonialisme français en Algérie est un génocide. Oui. Si je suis président de la République algérienne, je ferai voter une loi qui considère le colonialisme comme un génocide." (*)

Plus trivialement, Rachid Nekkaz a surtout été condamné à deux reprises fin 2013. Une première fois à à 18 mois avec sursis pour avoir acheté un parrainage à la présidentielle (*). Une seconde fois pour avoir loué des logements indignes. Autrement dit pour être un marchand de sommeil (*).

A notre connaissance, aucune des organisations islamistes qui s'étaient réjouies du soutien de l'homme d'affaires ne s'est émue de sa condamnation pour location de logements indignes.