Ghulam Azam, un des leader de Jamaat-e-Islami, a été condamné à 90 ans de prison pour « crimes de guerre Â». Notamment suite aux atrocités commises sous sa responsabilité lors de la lutte pour l'indépendance du pays contre le Pakistan en 1971. (massacre d’enseignants, de réalisateurs, de médecins et de journalistes.) Près de 3 millions de personnes ont trouvé la mort pendant la guerre d'indépendance.