Pascal-Eric Lalmy, secrétaire national du Parti Radical de Gauche à la laïcité, rappelle que le délit de blasphème n’existe pas en France.

Il s’étonne que de nombreux élus de gauche et écologistes qui soutiennent les Pussy Riots, aient condamné le happening des Femen à la cathédrale Notre-Dame de Paris.

La liberté d’expression doit être protégée avec la même vigueur à Paris et à Moscou, sinon la défense des valeurs universelles sur lesquelles se fondent la République n’a aucun sens.