Message reçu 3 sur 3. Nicole Belloubet , Nicole Maestracci , Claire Bazy-Malaurie siégeront au Conseil constitutionnel. En nommant un tiers de femmes parmi les Sages, le Président de la République, le président de l’Assemblée Nationale et celui du Sénat donnent des signaux encourageants pour la parité.

C’est fait ! Pour la première fois le Conseil constitutionnel comptera trois femmes parmi ses membres, contre deux au maximum jusqu’ici. Le président François Hollande indique dans un communiqué, mardi 12 février, qu'il « envisage de nommer Â» Nicole Maestracci, première présidente de la cour d’appel de Rouen, pour remplacer Pierre Steinmetz, dont le mandat prend fin le 9 mars prochain.

Le président du Sénat, Jean-Pierre Bel, annonce dans le même temps la nomination Nicole Belloubet en remplacement de Jacqueline de Guillenchmidt. Agrégée de droit public et docteur en droit, Nicole Belloubet est également ancienne rectrice d’académie et première vice-présidente PS du conseil régional de Midi-Pyrénées.

Pour sa part, le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone a reconduit dans ses fonctions Claire Bazy-Malaurie qui avait été nommée en 2010 en remplacement d'un membre décédé.

La veille de ces nominations, le Haut Conseil à l’Égalité avait justement appelé officiellement ces trois présidents à faire un « pas inédit vers la parité Â» en nommant chacun une femme à l'occasion du renouvellement des 3 membres du Conseil constitutionnel, le 10 mars. Dans une tribune, des associations et personnalités avaient formulé la même demande (Lire : Oseront-ils nommer trois femmes chez les Sages ?).

Source: