Une cinquantaine de membres du mouvement Ella - organisation universitaire de défense des droits des femmes - ont défilé à Jérusalem, mercredi. Le groupe manifestait contre la séparation imposée entre hommes et femmes dans les rues du quartier religieux de Mea Shearim pendant les fêtes de Souccot.

La manifestation était encadrée par la police et plusieurs rues étaient bloquées afin d’éviter les violences.

La Haute Cour de justice a autorisé le défilé, mardi, malgré les objections de la police. Elle a toutefois ordonné aux manifestants de s’arrêter avant d’arriver au Kikar Hashabbat, situé au coeur de Mea Shearim. La Cour a également retenu la déclatation de la procureure Osnat Mandel, selon laquelle "l’Etat reconnaît que dans tout espace public, tel que les rues de la ville, il est interdit de séparer les individus en fonction de leur sexe".

Deux plaintes ont été examinées, mardi : celle déposée par Rachel Azarya et Laura Verton, membres du conseil municipal, avec le Mouvement pour Jérusalem ; et celle du mouvement Aleh, du parti Meretz et ses conseillers municipaux.

Source : Dan Izenberg et Jonah Mandel, Jerusalem Post édition Francaise, 29/09/2010