Jeudi 28 janvier au matin, deux iraniens ont été pendus pour avoir participé aux manifestations post-électorales.

L'association Libertés-Culture appelle à observer une minute de silence en leur hommage samedi 30 janvier à 10H00 Place François Rude lors du rassemblement qu'elle organise en solidarité avec les manifestants iraniens pour la démocratie et la liberté en Iran.

9 autres iraniens ont été condamné à mort pour avoir manifesté.

Des députés conservateurs appellent à condamner à mort tous les opposants arrêtés.

600 personnes sont aujourd'hui dans les prisons iraniennes pour avoir manifesté.

Clotilde Reiss toujours otage du régime iranien.

L'Iran est la première prison au monde des journalistes.

Devant cette répression sanglante,la solidarité envers le peuple d'Iran est aujourd'hui une urgence vitale.