Communiqué du Manifeste des libertés : La conférence-rassemblement avec les amis et proches de Zineb el-Rhazoui et Ibtissame Lachgar aura lieu lundi 19 octobre à 19h30 au Relais Ménilmontant 85 bis, rue de Ménilmontant (et non au 2, rue Henri-Chevreau, Paris 75020)



Communiqué du MALI
Ayant à l'esprit le Pacte international relatif aux droits civils et politiques RATIFIE PAR LE MAROC en 1979, qui réaffirme, à l'article 19, le droit de chacun de ne pas être inquiété pour ses opinions, ainsi que le droit à la liberté d'expression, qui comprend la liberté de rechercher, de recevoir et de répandre des informations et des idées de toute espèce, sans considération de frontières, sous une forme orale, écrite, imprimée, ou artistique, ou par tout autre moyen de son choix ;
Le Mali,
Notant que les restrictions imposées à l'exercice du droit à la liberté d'opinion et d'expression pourraient être le signe d'une détérioration de la protection, du respect et de la jouissance d'autres droits de l'homme et d'autres libertés ; Considérant que la promotion et la protection effectives des droits de l'homme des personnes qui exercent le droit à la liberté d'opinion et d'expression revêtent une importance fondamentale pour la sauvegarde de la dignité humaine ; Réaffirmant que l'éducation fait partie intégrante de la participation totale et effective des personnes à une société libre, en particulier pour jouir pleinement du droit à la liberté d'opinion et d'expression, et que l'élimination de l'analphabétisme joue un rôle très important dans la réalisation de ces objectifs et le développement de la personne humaine ; Profondément préoccupée par les nombreuses informations faisant état de mesures de détention et de discrimination, de menaces et d'actes de violence, de mesures de vexation, notamment de persécution et d'intimidation, contre des professionnels de l'information ;
- réaffirme son attachement aux principes énoncés dans le Pacte international relatif aux droits civils et politiques et se déclare préoccupée de constater qu'un nombre considérable de personnes sont emprisonnées, ou sont victimes de mesures de détention de longue durée et d'exécutions extrajudiciaires, de persécution et d'intimidation, notamment par un recours abusif aux dispositions législatives concernant la diffamation, ainsi que de menaces et de discrimination, pour avoir exercé le droit à la liberté d'opinion et d'expression.