Loubna Hussein, ex-journaliste, est menacée de 40 coups de fouet en public au Soudan. Ce qu'on lui reproche ? Avoir porté un pantalon. Elle avait été arrêtée début juillet avec une douzaine de femmes lors d'une fête dans un restaurant de la capitale pour tenue " indécente ". Deux jours plus tard, alors que dix d'entre elles étaient flagellées publiquement, Loubna et deux autres femmes annonçaient qu'elles se battraient devant la justice. Selon le "JDD", plusieurs dizaines de Soudanaises se sont réunies aujourd'hui devant un tribunal de Khartoum. Certaines d'entre elles portaient un pantalon pour affirmer leur soutien à Loubna, rapporte " Associated Press ". Sur leurs banderoles, on pouvait lire les messages suivants : "Pas de retour à l'âge des ténèbres". Les manifestantes hurlaient des slogans contre cette loi, "hostile aux femmes, contraire à l'islam et aux droits fondamentaux". La police soudanaise est intervenue à coups de matraques et gaz lacrymogènes pour les disperser.

Source : Yahoo-Elle-J.DLR.04/08/2009