Après la réhabilitation de la messe "tridentine" en latin, la prière pour la conversion des Juifs, Benoît XVI vient de faire un pas supplémentaire vers la fin de la réforme de Vatican II en distribuant la communion aux fidèles agenouillés sur un prie-dieu. Une pratique tombée en désuétude depuis une quarantaine d'années, qu'il a réhabilitée durant une messe en plein air célébrée par le pape à Brindisi (au sud de l'Italie) devant quelque 60.000 personnes.