Le travail de sape, mené depuis des années par les pays de l'Organisation de la conférence islamique au sein de l'ONU, porte ses fruits. Alors que l'incitation à la haine des minorités, sexuelles ou religieuse, au nom de la religion — notamment de l'Islam — n'est jamais mentionné par le rapporteur spécial aux discriminations du Conseil des droits de l'homme de l'Onu Genève, ce même organisme tente de limiter la liberté d'expression au nom du respect des sensibilités religieuses.

Il vient de condamner la diffamation des religions dans une résolution qui mentionne uniquement l'islam et critique les "stéréotypes délibérés visant des religions et des personnes sacrées dans les médias". La résolution, soumise par le Pakistan au nom de l'Organisation de la conférence islamique (OCI), a été adoptée par 21 voix pour, 10 contre dont l'Union européenne et 14 abstentions.

Le texte s'inquiète "vivement" que "les déclarations dans lesquelles les religions - notamment l'islam et les musulmans - sont attaquées, ont eu tendance à se multiplier ces dernières années". Il mentionne les "stéréotypes délibérés visant des religions, leurs adeptes et des personnes sacrées dans les médias". Il "déplore l'utilisation de la presse écrite, des médias audiovisuels et électroniques", afin d'inciter "à des actes de violence, à la xénophobie ou à l'intolérance" et à "la discrimination à l'égard de l'islam ou de toute autre religion". Le Conseil se dit "vivement préoccupé par l'intensification de la campagne de diffamation des religions et le profilage ethnique et religieux des minorités musulmanes depuis les événements tragiques du 11 septembre 2001."

En outre, le Conseil se préoccupe des "tentatives ayant pour objet d'assimiler l'islam au terrorisme, à la violence et aux violations des droits de l'homme". Le représentant de l'UE, l'ambassadeur de Slovénie Andrej Logar, a regretté un texte "unilatéral, qui se focalise seulement sur l'islam". Les organisations laïques, comme The International Humanist and Ethical Union (IHEU), s'élève depuis des années contre cette dérive.

Pour voir le communiqué de l'IHEU.
Pour lire un article consacré à cette dérive par Caroline Fourest et Fiammetta Venner dans Charlie Hebdo en mai 2006.