Taslima Nasreen a informé ProChoix que contrairement aux informations relayées dans la presse indienne, elle n'a jamais accepté de modifier le deuxième tome de son autobiographie sous la pression des intégristes.