Le meeting d'hier soir fût un moment d'une rare intensité. A l'intérieur, la salle était archi-comble. De journalistes, de personnalités et des responsables politiques (Anne Hidalgo, Elisabeth Guigou, Yves Contassot, Serge Blisko, Vincent Peillon, Lyne Cohen solal, Christine Albanel...) sont venus se joindre aux intervenants pour soutenir Ayaan.

A l'extérieur, des centaines de personnes n'ont pu entrer (entre 800 et mille selon les estimations). Au nom des organisateurs, je suis allée m'excuser auprès d'eux avant de rejoindre la salle pour ouvrir la soirée. Une salle beaucoup plus grande (la Mutualité) était prévue. Mais la direction a finalement invoqué un prétexte pour annuler la réservation après avoir reçu le programme. Nous n'avions d'autre choix que de nous reporter en urgence sur une salle plus petite. Merci donc à Monique Canto-Sperber pour avoir accueilli cet événement dans ce lieu symbolique qu'est l'ancienne cinémathèque, rue d'Ulm, même si la salle était loin de pouvoir accueillir le nombre impressionnant de personnes venus soutenir Ayaan.

Jusqu'au dernier moment, nous avons tenté de faire installer un écran géant ou de demander un lieu pour rediffuser la soirée à proximité mais ce fût impossible pour des raisons techniques et de sécurité. BFM Tv a retransmis certains moments de la soirée et nous allons tout faire pour mettre en ligne dès que possible l'enregistrement audio des différents discours.

Merci néanmoins à ceux qui ont fait ce déplacement. Même si j'imagine leur frustration, leur présence fût un très beau symbole. Celui d'une France capable de se mobiliser pour défendre l'essentiel : le droit de parler sans être menacée de mort.

Caroline Fourest