Selon l’UNICEF, 7000 femmes et filles vivant en Suisse auraient subi une excision. À l’occasion de la journée mondiale contre l’excision, le mercredi 6 février, la branche suisse de l’UNICEF a choisi de lancer une campagne « Halte à l’excision Â» qui s’achèvera le 8 mars, date de la journée internationale des femmes.
En France, ce serait 50 000 femmes qui auraient été victimes des mêmes mutilations selon les données de l’Institut National d’Etudes Démographiques.



Alexandre Lassalle