Aujourd’hui, dimanche 3 février, treize militants des Insoumis-es* étaient réunis en Assemblée générale constitutive afin de voter des statuts et d’élire un conseil d’administration. Un commando de cinq individus a fait irruption dans les locaux. Les membres de ce commando ont renversé la table de réunion sur les militants, cassé une partie du matériel et proféré des menaces verbales. Une militante, prise à partie, a été molestée, jetée contre le mur et frappée. Le meneur du commando a déclaré vouloir « nous faire passer un message ». A plusieurs reprises, il a demandé si « le message est clair ».

Mais quel message voulait-on nous transmettre ?

Les menaces ont été enregistrées grâce au téléphone portable de l’une des personnes présentes à la réunion. Deux des agresseurs ont été formellement identifiés par trois militantes des Insoumis-es. Des fonctionnaires de la police judiciaire du Xe arrondissement de Paris se sont rendus sur place pour constater les dégâts. Une plainte a été déposée au commissariat. Une enquête est en cours. Dès que nous aurons de nouveaux éléments, nous les communiquerons.

Source : http://www.insoumises.org/