La chute vertigineuse du nombre d’adhérents au Mrap témoigne d'un vrai désaveu vis-à-vis de la ligne communautariste, victimaire et complaisante envers l'intégrisme voulue par Mouloud Aounit.

En 1998, il y avait 5 144 adhérents ; en 2007, il en reste 2 351. Le MRAP a donc perdu, en dix ans, 2 793 adhérents, c’est-à-dire plus de la moitié de ses effectifs.

Evolution du nombre d’adhérents entre 1995 et 2007