C'est officiel. Vendredi dernier, Tony Blair a officiellement fait savoir savoir qu'il était devenu catholique.

Il a reçu la communion du cardinal Cormac Murphy-O'Connor lors d'une messe privée. Une décision qu'il avait retardée tant qu'il était en poste. Le porte parole du Vatican, le père Frederico Lombardi a déclaré : «Les catholiques sont contents d'accueillir dans leur communauté quelqu'un qui a fait un chemin sérieux, de réflexion, vers le catholicisme».

Ce chemin personnel, réfléchi depuis longtemps, éclaire surtout d'un jour nouveau la façon dont Tony Blair avait géré le dossier des minorités religieuses lorsqu'il était au 10 Downing Street. Pour le meilleure, il fait avancer le dossier de la Paix avec l'Irlande. Pour le moins bon, il a tout pardonner aux Frères musulmans, considérés comme de bons interlocuteurs pour représenter la communauté musulmane anglaise.