Le 21 décembre dernier, l'Association catholique des infirmières et des médecins lance une nouvelle opération : "l'ACIM assurera le service médical des Catholiques à la rue". On savait ces soignants opposés à l'avortement, partisans de l'objection de conscience concernant la contraception, on a cru un moment qu'elle était désormais aussi favorable à la discrimination des soins en fonction des convictions religieuses des sdf. En réalité, l'Acim a "seulement" décidé de porter secours aux catholiques traditionalistes qui disent la messe à l'extérieur des églises pendant la période des fêtes. Bref, elle va assurer le service d'ordre.