Sortie du premier ouvrage uniquement consacré aux femmes artistes du XXe siècle, qui ont travaillé en France, à partir d’une enquête exceptionnellement informée confrontant archives, journaux, correspondances et interviews des artistes.
Le vingtième siècle est en effet celui où les femmes prennent leur place dans l’histoire de l’art, précisément après 1900, alors que s’ouvre à elles l’école des beaux-arts, qui leur était interdite jusqu’alors.
Et c’est à Paris qu’affluent les femmes nées en France autant que celles qui sont originaires du Nord de l’Europe, de Russie ou d’Amérique pour pratiquer la peinture et la sculpture, mais aussi la photographie et bientôt, l’installation, la vidéo, la performance, etc. Siècle de lutte, d’émancipation, d’indépendance, de création, de revendication, le XXe siècle est ainsi, pour les femmes, un siècle d’art.
S’il existe des ouvrages sur l’histoire des luttes politiques et sociales des femmes, les histoires générales de l’art du XXe siècle intègrent timidement les femmes, réfugiées dans un chapitre à part. Quant aux ouvrages qui traitent de l’art au féminin, souvent militants, ils se limitent à évoquer quelques personnalités remarquables ou prennent la forme du dictionnaire.
Cette fois-ci, il s’agit d’histoire. Le propos se veut à la fois historique et thématique. D’abord, et ce sera peut-être le plus grand étonnement pour les lecteurs, l’ouvrage propose un panorama complet des productions et des artistes, regroupant les plus connues (de Sonia Delaunay à Sophie Taeuber, de Meret Oppenheim à Germaine Richier, d’Aurélie Nemours à Vieira da Silva, d’Annette Messager à Valerie Mréjen) et les oubliées, celles qui sont déjà « revenues » sur la scène artistique comme Claude Cahun, celles que cet ouvrage permettra de faire connaître comme Marie Vassilieff ou Marlow Moss sans compter les jeunes artistes d’aujourd’hui, présentes non seulement sur la scène française mais dans le champ international.
Chaque chapitre ou partie permettra également de faire apparaître et analyser certaines problématiques, comme la notion de « réseau », la place de l’art dans les pratiques d’émancipation, l’impact du féminisme, le travail sur le genre et l’identité, les femmes artistes et les technologies nouvelles, etc.
Ces problématiques, bien sûr, n’intéressent pas seulement l’esthétique, mais l’histoire des femmes en général. Quelle est la place des femmes artistes dans le fameux « modèle républicain » français, universaliste ? Comment les femmes ont-elles intégré la profession d’artiste ? Et réciproquement, qu’est-ce que cela implique pour l’histoire de l’art d’intégrer la notion de genre, dans le discours moderne, par exemple, qui ne prend en considération que l’évolution des formes ?
Encadrés biographiques, citations et interviews réalisées par les auteures, viennent compléter cet ouvrage à mi-chemin entre le document historique de l’histoire culturelle et celui de l’histoire de l’art.


Les auteures :
Longtemps critique d’art au journal « Libération » et ancienne rédactrice en chef de « Beaux-arts Magazine », auteur de nombreux catalogues et d’articles, Elisabeth Lebovici est historienne d’art. Elle a beaucoup publié sur l’art contemporain et sur les femmes artistes (Louise Bourgeois, Annette Messager, VALIE EXPORT, Dana Wyse, Valérie Mréjen, Claude Cahun… « Global Feminisms ») et elle a dirigé des ouvrages sur des thèmes de société comme l’Intime (1998-2004).

Catherine Gonnard, journaliste et essayiste, travaille sur les images à l’Institut National de l’Audiovisuel. Elle a constitué les archives de l’Union des femmes peintres et sculpteurs (1881-1994) et possède une exceptionnelle documentation sur les femmes artistes, notamment entre 1900 et 1950.

L’artiste Agnès Thurnauer a bien voulu prêter ses œuvres pour la couverture de l’ouvrage, extraites de son Projet XX Story, qui consiste à changer le genre des plus grands noms de l’histoire de l’art.
Informations pratiques :
Volume relié sous jaquette
Format : 18,5 x 26 cm
150 illustrations, 480 pages
http://www.amazon.fr/Femmes-artistes-femmes-Paris-jours/dp/275410206X/ref=sr_1_2/402-9455718-8072924?ie=UTF8&s=books&qid=1194092126&sr=8-2

SOMMAIRE

PREMIERE PARTIE : 1880-1914
1) Femmes d’intérieur
2) Les « vieilles maîtresses » de la peinture
Rosa Bonheur
Berthe Morisot
Mary Cassatt
Louise Breslau
3) La conquête de Paris
Un territoire masculin
L’essor de la rive gauche
Vers l’émancipation
4) Ateliers et académies
L’atelier, lieu d’apprentissage collectif
L’atelier de Rodin
Le droit à la cimaise
5) Le nu féminin : artiste et modèle
Le regard d’Olympia : Victorine Meurent
Camille Claudel
Suzanne Valadon
Gwen John
Paula Modersohn-Becker
6) aux marges des ismes
Des femmes chez les Fauves: Emilie Charmy, Jacqueline Marval,
Deux couples d’expressionnistes allemands : Gabriele Munter, Marianne Werefkin
Cubismes : Marie Laurencin, Alice Halicka, Alice Bailly, Maria Blanchard, Mela Muter, Chana Orloff…
7) La danse, œuvre totale : Loïe Fuller, Isadora Duncan, Ruth St Denis, Valentine Saint Point.

DEUXIÈME PARTIE : 1918-1944
1) Les Russes, le mouvement en révolution : Sonia Delaunay, Alexandra Exter, Natalia Goncharova, Marie Vassilieff La sortie hors du champ de la peinture, vers l’environnement, la performance, les arts décoratifs, le cinéma)
2) Sophie Taeuber-Arp : du dadaïsme à l’abstraction, de la performance à l’architecture
3) Le mythe de la « femme moderne » : Tamara de Lempicka, Romaine Brooks
4) Les champs de l’abstraction, les femmes de l’Académie Moderne, l’enseignement de Fernand Léger, Abstraction-Création. Marlow Moss et Mondrian.
5) Les femmes photographes : Laure Albin-Guillot, Berenice Abbott, Madame d’Ora, Germaine Krull, Ilse Bing,
Florence Henri, Gisele Freund, Yvonne Chevalier, Rogi André, Lisette Model, Dora Maar, Lee Miller…
6) Le surréalisme et les femmes : « prenez garde aux objets domestiques »
7) Les femmes artistes françaises et les institutions : la carrière traditionnelle, qui passe par l’école des beaux-arts,
le séjour dans les colonies françaises, les fillières de l’art colonial et de l’art sacré , les commandes aux « sculptrices » (Jane Poupelet, Berthe Martinie…)
8) regroupements féminins : l’association des « FAM » (« femmes artistes modernes »). Le cas Marie Laurencin comme paradigme d’un « art féminin »
9) La crise de 1930 et ses conséquences
10) Les femmes artistes pendant la guerre. La vie artistique à Paris pendant l’occupation, dans le Midi de la France, « vie ou mort » (Charlotte Salomon.

TROISIÈME PARTIE : 1945 À AUJOURD’HUI
1) Femmes artistes, citoyenneté, individualités créatrices : L’obtention du droit de vote pour les femmes. Le deuxième sexe de Simone de Beauvoir.
2) L’après-guerre et ses réorganisations : Marie Hélène Vieira da Silva, Germaine Richier, Isabelle Waldberg
3) Surréalisme, défense et illustration d’un art au féminin : Remedios Varo, Leonora Carrington, Leonor Fini, Dorothea Tannning, Valentine Penrose
4) Le « Deuxième sexe de l’abstraction » : Delaunay, Anna Eva Bergman, Joan Mitchell, …comprenant des entretiens avec Aurélie Nemours, Geneviève Asse, Geneviève Claisse, Vera Molnar
5) Réalités nouvelles et Nouveau Réalisme : Niki de Saint Phalle, Louise Bourgeois, interview d’Annette Messager
6) Art et féminisme : les groupes de femmes, l’intervention de la vidéo, la critique des médias (« miso et maso vont en bateau »), Nil Yalter, Klonaris et Thomadaki. Les performances féministes, Nicola (interview), les travaux textiles et la critique Aline Dallier. L’art a-t-il un genre ?
Corps, l’envers du décor : Gina Pane, Orlan (interview), Lea Lublin, Tania Mouraud (interview).
Les années 1980 : Olivia Clavel, Miss Tic, Sophie Calle, Gloria Friedmann (interview), Martine Aballéa (interview) Marina Abramovic. Les années où le monde de l’art en France se dote d’institutions sont également celles de l’institutionnalisation d’artistes femmes, qui se voient montrées publiquement en France pour la première fois : Louise Bourgeois, Aurélie Nemours, Claude Cahun…. Les années 1990 : les questions de genre et d’identité, l’exposition “fémininmasculin” et des propos recueillis d’Elisabeth Ballet, Dominique Gonzalez-Foerster, Agnès Thurnauer, Béatrice Cussol, Valérie Mréjen, Marylène Negro…