La salle était comble. Plus de 6000 personnes se sont donc réunies — alors que le mot d'ordre a été lancé il y a à peine quelques jours — à l'appel de SOS Racisme, Charlie Hebdo et Libération.

Elles ont vibré à l'unission pendant toute la soirée, rythmée par les discours en faveur du retrait de l'amendement Mariani. Au nom d'un front républicain refusant les clins d'oeils indécents à l'extrême droite et les symboles mettant en cause les fondements de la république et notre conception de la filiation.

La soirée a été inaugurée par Dominique Sopo, Philippe Val, Laurent Joffrin et BHL. Se sont succédé ensuite de nombreux politiques et artistes. Chacun avec leurs nuances. François Hollande a été très applaudi lorsqu'il a demandé le retrait de "toute la loi sur l'immigration", François Bayrou a plutôt insisté sur le fait que, même retravaillé, cet amendement restait problématique par principe. À leurs côtés, François Goulard, député UMP, a eu le courage de venir apporter son soutien à cette soirée malgré les consignes de fer qui peuvent régner dans son parti.

Ont également pris la parole : Aurélie Filippetti, Laurent Fabius, Corinne Lepage et Saïd Sadi (principal leader de l'opposition algérienne). Il est venu raconter comment était vécu cet amendement de l'autre côté de la Méditerranée, où des prédicateurs expliquent que les Français ont inventé un test ADN pour mesurer si un immigré était "soluble dans la culture judéo-chrétienne"...

Côté personnalités, il y avait Amélie Nothomb (qui s'exprimait pour la première fois dans un meeting politique) mais aussi Isabelle Adjani, Michel Piccouli, Renaud, Carla Bruni, Stomy Bugsy, Bénabar et bien d'autres. Sans comper, bien entendu, toute l'équipe de Charlie Hebdo au grand complet (les dessinateurs ont ponctué le meeting de dessins).

L'ambiance était réconfortante. Ensemble, une autre France est vraiment possible.

Ecoutez le compte-rendu sur RFI http://www.rfi.fr/actufr/articles/094/article_57725.asp