En Slovaquie, les opposants à l'avortement de l'organisation 'Droit à la vie' ont lancé une campagne controversée. Cinq cents affiches montrant un foetus ensanglanté de 11 semaines ont été placardées à travers le pays. Selon Lukas Fila, cette campagne "a fait plus de mal que de bien, que l'on soit pour ou contre l'avortement. L'objectif des organisateurs était de mobiliser la société contre les interruptions de grossesse. Toutefois, cette campagne a échoué sur tous les fronts. Elle a suscité des émotions négatives, a blessé les femmes qui ont déjà avorté et a exposé l'opinion publique à quelque chose qui non seulement n'avait rien à faire dans la rue, à la vue des enfants, mais va également à l'encontre de notre culture. L'argument selon lequel il est nécessaire de mettre en oeuvre des campagnes extrêmes et angoissantes pour changer les mentalités est irrecevable."

Sme (Slovaquie)

http://europe.courrierinternational.com/eurotopics/article.asp?langue=fr&publication=17/09/2007&cat=M%C9DIAS&pi=0#0