Lors de l'assemblée générale des évêques italiens le pape a incité l'Eglise à évangéliser les immigrés. Dans son discours il a rappellé que la mission de l'Eglise est "d'annoncer Jésus Christ aussi bien aux peuples qui s'ouvrent pour la première fois à la foi, qu'à ceux de leurs enfants qui viennent aujourd'hui vivre et travailler en Italie, et qu'à notre propre peuple (...) soumis aux pressions des tendances sécularisées qui veulent dominer la société et la culture de notre pays et de toute l'Europe".

Il s'est ensuite livré à son interprétation de la cohabitation inter-religieuse : "L'estime et le respect envers les autres religions et cultures, avec les germes de vérité et de bonté qu'elles contiennent et qui représentent une préparation à l'Evangile, sont particulièrement nécessaires aujourd'hui (...) Cela ne doit cependant pas (...) atténuer et affaiblir la vocation missionnaire de l'Eglise", a-t-il ajouté, en mettant en garde le clergé contre "le climat culturel relativiste qui nous entoure".