Djamel Bouras, l'ex judoka, très convoité par le milieu politique, a finalement été débauché par l'équipe de François Bayrou. Notamment par l'entremise du député-maire de Drancy, l'UDF Jean-Christophe Lagarde. Il va représenter les couleurs du tout nouveau Mouvement démocrate en Seine-Saint-Denis.

Problème, ce choix fait grincer des dents les partisans laïques et républicains de François Bayrou, à commencer par Corinne Lepage. En effet, Djamel Bouras fréquente volontiers les associations islamistes comme l'UOIF (il a même participé à son Congrès annuel en 2002) et il a pris radicalement position contre la loi sur les signes religieux à l'école publique (il a même participé aux manifestations que l'UOIF désavouait alors pour leur manque de modération). Il a surtout soutenu Dieudonné au plus fort de la polémique et la diffusion d'al-Manar, la chaîne du Hezbollah, dans le collimateur du CSA en raison de ses programmes antisémites (comme la diffusion des protocoles des Sages de Sion en feuilleton !)