Selon LCI, un groupe islamiste se revendiquant d'Al-Qaïda menace de frapper la France pour la punir d'avoir élu le « sioniste » Nicolas Sarkozy. Cette menace n'est pas surprenante. En réalité, Al-Qaïda menace la France depuis des mois, même si le groupe a visiblement préféré frapper à Alger le 11 avril plutôt qu'à Paris. Il est vrai que si l'élection de Nicolas Sarkozy avait suivi pareil drame, l'organisation islamiste aurait pu porter une partie de la responsabilité. Ce qui aurait nui à sa propagande. Tandis que frapper après coup peut au contraire agrandir son cercle de sympathisants auprès de ceux que l'élection de Sarkozy désespèrent.