Un site internet, rue89, inauguré par des anciens de Libé dimanche 6 mai a 18h, a lancé l'info : Cécilia Sarkozy n'a pas voté au deuxième tour de l'élection présidentielle.

Une information facilement vérifiable pour qui peut consulter les registres électoraux, puisqu'il suffit de voir s'ils ont été signés par l'intéressée le jour dit. Ce que des journalistes du Journal du Dimanche ont fait. Leur curiosité a été éveillée par le fait que Cécilia Sarkozy ne s'est pas montrée au bras de son mari toute la journée du 6 mai, le rejoignant tardivement au Fouquet's, et surtout qu'ils l'ont vu redescendre en pleurs de l'estrade Place de la Concorde.

Selon ce même site, Le journal du Dimanche aurait "renoncé" à publier un article racontant comment Nicolas et Cécilia Sarkozy avaient passé leur dernier dimanche, le 6 mai, jour du second tour. «L'article, illustré d'une photo de la liste d'émargement, mentionnait également de vifs échanges, dans la soirée (du 6 mai), au sein du couple», précise ce même site. Une information confirmée par Patrice Trapier rédacteur en chef du JDD, à une journaliste de 20 minutes: «On ne l'a pas publié, car cela relevait de la vie privée de Cécilia».

Faux. Car autant l'emploi du temps de madame Sarkozy relève effectivement de sa vie privée, autant le fait que la "Première dame" n'ait même pas voulu voter pour son mari est un acte politique. Comme les pressions, qui ont visiblement eu lieu pour empêcher l'article.

« Plusieurs membres de la garde rapprochée de Nicolas Sarkozy seraient intervenus», affirme Rue89. Il nomme notamment Claude Guéant, le directeur de campagne de Nicolas Sarkozy et Franck Louvrier, son responsable de la communication. «Finalement, Arnaud Lagardère, patron du groupe Lagardère, a exigé que l'article soit remis dans un tiroir›Â».

Lire l'article de rue89 http://www.rue89.com/