Sarkozy a dit : « Je ne vois pas pourquoi je garderai » des médicaments dont un panel de médecins experts jugerait qu'ils « ne servent à rien ».

On a compris : que le lexomil n'allait plus être remboursé.