C’est l’homme qui a pensé les couvre-feux pour les mineurs et la loi sur les halls d’immeubles. Quand il n’essaie pas le communautarisme, il met en place une milice d’Asnières pour dire aux mômes d’aller se coucher pendant les émeutes. Mais il compte sur toutes les bonnes volontés pour garantir la paix sociale. Il a notamment délivré un permis de construire aux Témoins de Jéhovah pour une salle du royaume de plus 1000 mètres carrés, ainsi qu’à une mosquée proche de l’UOIF. Sa politique est simple : la carotte (une fête à thème par communauté) et le bâton. Le maire a dépensé 3,8 millions en fêtes (et ?) 1,8 millions d’euros pour la vidéosurveillance en 2002 !