Originaire de Chalon-sur-Saône, issue d'une famille algéro-marocaine de douze enfants, elle a fait sa scolarité dans une école catholique parce que ses parents ne voulaient pas l’envoyer dans le public. Mieux partie pour réussir, moins pour être à gauche... Magistrate, ex-juge à la cour d'appel de Clermont, elle est devenue conseillère de Sarko en 2002 et sa porte-parole en 2007. Elle refuse qu'on dise qu'elle est chargée des « questions d'intégration » (Le Monde du 13 décembre), elle dit « Je m'occupe de la prévention de la délinquance. Ici, ce ne sont pas les Arabes qui s'occupent des Arabes. » Pas facile à tenir quand on a un patron qui la met en avant chaque fois qu’il ne peut plus mettre un pied en banlieue, prône la discrimination positive et passe son temps à se vanter d’avoir nommé un préfet musulman.