Mardi 10 avril : trois terroristes se sont donné la mort en activant des ceintures d'explosifs à Casablanca, au Maroc.

Mercredi 11 avril : deux attentats à Alger, perpétrés par des kamikazes, revendiqués par l'Organisation d'Al-Qaida au pays du Maghreb islamique, anciennement appelé Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC). Une trentaine de morts et plus de 200 blessés.

Le terrorisme islamiste frappe.

Au Maroc à plusieurs reprises ces derniers mois et en Algérie depuis plusieurs mois, dans un contexte politique de corruption et de non-redistribution des richesses économiques, dans un contexte de refus obstiné de refondre voire abroger le Code de la famille qui maintient un système inique et refuse l'égalité entre les femmes et les hommes.

Ces attentats montrent à l'évidence l'échec de la politique de « réconciliation nationale Â», alors que la justice n'est pas passée sur les crimes perpétrés dans la « décennie noire Â» 1990-2000 du terrorisme en Algérie. Ces attentats démontrent clairement l'échec de la politique d'alliance avec les intégristes menée par l'Etat qui a vendu les droits des femmes et l'éducation des la jeunesse aux intégristes pour acheter la paix civile.

Au Maroc comme en Algérie, ces attentats démontrent que les intégristes de l'islam politique sont prêts à tout, partout dans le monde.

Ensemble crions :

STOP aux agissements des mouvances se réclamant de l'Islam radical, intégriste et fanatique.

NON à l'utilisation politique de la religion dans la perspective d'instaurer par la violence un projet de société autoritaire, liberticide, mysogine et fachiste.

STOP aux manipulations internationales des intégristes qui conduisent aux amalgames entre « islamistes politiques Â» et « musulmans Â» en inventant le concept d'islamophobie en Europe et en particulier en France.

Ne laissons pas les mouvances de l'Islam radical, intégriste et fanatique semer la confusion parmi les femmes et les hommes défenseurs de la liberté, de la démocratie et de l'égalité entre les femmes et les hommes.

Condamnons ensemble, fermement et sans appel, les attentats-suicides et les actes terroristes commis partout dans le monde.

Pour « Femmes contre les intégrismes Â»

www.fci-asso.org

Lyon le 12 avril 2007