Le Figaro indique que la cour de cassation a rejeté le pourvoi des parties civiles et confirmé la relaxe de Dieudonné. Ce dernier était accusé de diffamation raciale pour avoir fait un sketch sur France 3 en décembre 2003. La cour de cassation a estimé que Dieudonné n'avait pas voulu s'en prendre à la communauté juive, mais qu'il avait caricaturé certains de ses membres.