Dans Marianne, Simone Veil critique l'idée d'un ministère de l'immigration et de l'identité nationale.

"Je n'ai pas du tout aimé cette formule très ambiguë. J'aurais préféré parler d'un ministère de l'immigration et de l'intégration"

En revanche, Simone Veil ne semble pas avoir pu montrer son désaccord à Nicolas Sarkozy : "Il est très difficile à joindre en ce moment. Mais je compte bien lui en parler."