Bien plus grave que sa gaffe sur les sous-marins nucléaires, Nicolas Sarkozy a visiblement séché lorsque Jean-Jacques Bourdin (RMC) lui a demandé avec insistance si Al-Qaïda - et le GSPC algérien qui leur a fait allégeance - étaient un mouvement "sunnite ou chiite" ?

"Il est impossible d'y répondre (...) Parce que Al-Qaïda c'est une nébuleuse... " a-t-il expliqué, avant de nier que les combattants d'Al-Qaïda et leurs chefs étaient sunnites quand Bourdin lui a donné la réponse. De plus en plus confus, visiblement mal à l'aise d'avoir été pris en flagrant délit d'imprécision sur un sujet aussi important, le ministre de l'intérieur s'est lancé dans une explication embrouillée : « Il y a par exemple un certain nombre de Français qui vont se faire mourir en Irak (...) est-ce qu'on peut les réduire, alors qu'ils sont Français et qu'ils vont faire les kamikazes là-bas, à une appartenance ethnique (...) on ne peut pas réduire cela à un seul problème sunnite ».

Ce savonnage est gravissime. Visiblement, Nicolas Sarkozy, ministre de l'intérieur, ne sait pas qu'Al-Qaïda est un mouvement sunnite.Il méconnaît la compétition à l'oeuvre au sein des djihadistes entre sunnites et chiites, lesquels se livrent à une guerre fratricide en Irak à l'heure actuelle.

Visiblement, il ne comprend toujours pas non plus la différence entre "nationalité", "ethnie" et "religion". Il l'avait déjà prouvé en déclarant à l'émission 100 minutes pour convaincre en 2003 : "être musulman, cela se voir sur la figure"...

Est-il vraiment l'homme de la situation alors que la France est sérieusement menacée par le GSPC (algérien et sunnite) d'attentats avant les élections ? Sa double casquette, de candidat et de ministre de l'intérieur, était déjà un handicap pour le bon fonctionnement des institutions démocratiques. Elle devient chaque jour plus lourde à porter. Nicolas Sarkozy devrait démissionner pour prendre le temps de réviser certaines fiches avant de se présenter comme candidat de la politique sécuritaire devant les Français.

Caroline Fourest

Pour écouter l'interview de RMC : L'invité de Bourdin & Co du 26 février 2007
Ecouter l'émission