Il y a deux semaines, Le Nouvel Observateur a dû annuler à la dernière minute un dossier autour de la liberté d'expression... Il devait s'articuler autour d'un débat entre Tariq Ramadan et Philippe Val, le directeur de publication de Charlie, mais Ramadan l'a fait capoter.

A l'origine, il était question de parler du procès de Charlie Hebdo avec un contradicteur. L'équipe du Nouvel Obs, qui a invité plus de trois fois Tariq Ramadan à "chater" avec ses internautes sur le nouvelobs.com ces dernières années, impose alors Tariq Ramadan comme contradicteur. Val hésite puis se voit contraint d'accepter. Mais le matin même, surprise, après avoir donné son accord, Tariq Ramadan se désiste. Plus grave, au lieu de lui trouver un remplaçant, Le Nouvel Obs annule purement et simplement le débat (permettant à Ramadan de dicter ses choix au débat public) et le remplace par un dossier mi figue mi raisin, de loin le plus critique, sur le procès de Charlie Hebdo (edition du 8-14 février 2007).