Dieudonné n'est pas venu soutenir Charlie Hebdo au procès, mais surveiller le "jugement".

En venant faire son show devant la 17 ème chambre, il avait plusieurs objectifs : se faire passer pour le "vrai" défenseur de la liberté d'expression et sous-entendre qu'il existait un "deux poids, deux mesures" dans ce pays si Charlie Hebdo venait à être relaxé... C'est ce qu'il a déclaré aux micros des journalistes : "si Charlie Hebdo est relaxé, il faudra me réhabiliter".

En réalité, dans cette affaire, c'est Dieudonné qui fait du "deux poids, deux mesures". Puisqu'il a été relaxé par cette même chambre (la 17 ème) pour son sketch sur le colon Juif-nazi. Et que ses troupes ont organisé une manifestation contre Charlie Hebdo en février 2006 pour protester contre la republication des caricatures.... Autrement dit, Dieudonné réclame le droit de caricaturer certains Juifs en nazis mais refuse à Charlie Hebdo le droit de caricaturer certains musulmans en intégristes !

Si Charlie Hebdo venait être condamné, ce serait donc la preuve qu'il existe un "deux poids, deux mesures" mais au profit des racistes comme Dieudonné et non des partisans de la libre critique des intégristes comme Charlie Hebdo.

Caroline Fourest