COMMUNIQUÉ DE L'Association des Bibliothécaires de France

Au coeur des communes et des universités, les bibliothèques publiques et leurs personnels oeuvrent quotidiennement, à travers leur offre documentaire et leur politique d'action culturelle, à favoriser pour leurs usagers l'information et le débat. Le caractère laïc des principes républicains, la déontologie des bibliothécaires fondée sur ces mêmes principes, apportent aux bibliothèques et à leurs publics la garantie de la liberté d'expression et d'information et la protection contre toute tentative d'ingérence idéologique ou religieuse.

C'est pourquoi l'Association des bibliothécaires de France souhaite exprimer sa réprobation et son inquiétude devant les tentatives d'interventionnisme religieux de ces dernières semaines : - l'expédition à un certain nombre d'écoles et de bibliothèques en France d'un ouvrage intitulé « Atlas de la création » sous la plume de Monsieur Harun Yahya (alias Adnan Oktar, prédicateur intégriste musulman), qui vise à nier les théories scientifiques de l'évolution des espèces et à défendre les idées « créationnistes ». - le procès intenté par le Conseil français du Culte musulman à l'hebdomadaire « Charlie-Hebdo » pour la publication de caricatures de l'Islam. - Enfin, la non-publication d'un manuscrit de roman pour la jeunesse de Nathalie Legendre à la suite de pressions exercées par la direction éditoriale des éditions Fleurus sur le directeur de collection Denis Guiot. Le texte en question avait le tort d'évoquer certaines pratiques pédophiles au sein d'une Eglise du futur sur une planète nouvellement colonisée et donc de mécontenter les actionnaires d'un groupe éditorial d'inspiration catholique.

L'Association des bibliothécaires de France apporte son soutien à toutes celles et tous ceux qui sont victimes de ces formes d'intolérance et d'interventionnisme et incite tous ses membres à une vigilance accrue devant ce type d'attaques.

Paris, le 16 février 2007