Le procès de Charlie Hebdo aura lieu au Tribunal de grande instance de Paris le 7 février à partir de 9h00 et le lendemain 8 février à partir de 14h à la 17ème chambre. Il est d'une extrême importance.

Charlie Hebdo est poursuivi par la Mosquée de Paris, l'UOIF la Ligue islamique mondiale (qui diffuse l'islam wahhabite en provenance d'Arabie Saoudite) pour « injures publiques à l'égard d'un groupe de personnes à raison de leur religion ».

Deux dessins sont visés : celui montrant Mahomet avec une bombe dans son turban, mais aussi celui où Mahomet freine un groupe de kamikazes par cette annonce : « Stop, on n'a plus de vierges en stock. »

La couverture du numéro, où Cabu représente un Mahomet « débordé par les intégristes » et qui les désavoue (« C'est dur d'être aimé par des cons ») est également poursuivie pour « injures », alors qu'elle visait justement à montrer un Mahomet se désolidarisant des extrémistes.