Sur base d'un rapport des services juridiques de la Chambre dont "Le Soir" a pris connaissance, les élus socialistes estiment que les conditions légales sont remplies pour priver provisoirement le FN d'un douzième de sa dotation publique attribuée en 2005. Celle-ci s'élevait à 472.760 euros. Une instruction est en effet en cours à l'encontre du président du FN, Daniel Féret, et de sa compagne, la députée Audrey Rorive, au sujet d'une confusion de patrimoine et sur d'éventuels abus de biens sociaux. Selon l'enquête en cours, le Dr Féret aurait confondu largement son patrimoine avec celui de l'Association de financement du FN (AFFN). Ce jeudi, en commission de contrôle des dépenses électorales, le groupe PS votera dès lors, à titre préventif, la suspension d'une partie de la dotation du Front National. (NLE)

Source http://www.levif.be/Belga/BelgaNieuws.asp'articleID=76340&SectionID=7