Bonjour Monsieur,

J'ai lu votre article « Hallucinations chez Respublica » dans lequel vous réagissez au texte de Pierre Caspi paru dans le Respublica n°501.

Vous accusez l'article de Pierre Caspi d'avoir des « connotations délirantes » et de « relever de la psychiatrie » Selon vous, cet article « traduit un dérèglement mental» et vous invitez Pierre Caspi « à se soigner » car il serait « victime de graves troubles psychiques »

Si j'ai bonne mémoire, c'est bien sur votre propre forum que des messages parlant tour à tour de « blanche organisation », de « bougnoules », de « ratonnades », de « France saine », de « races faibles » etc .. étaient validés par l'administrateur sans que cela ne suscite la moindre protestation.

Messages que vos lecteurs postaient sous des pseudos très explicites comme « Charles Martel », « MaisRentreAuPays », ou encore « Mein Korampf », « zyklonB », « exterminabeur » j'en passe et des meilleurs.

Alors, je ne voudrais pas être nécessairement désagréable mais, s'il y a du problème « psychiatrique » dans l'air, du « dérèglement mental » pour ainsi dire et si certains ont besoin d'aller se faire « soigner » comme vous dîtes, il faudrait davantage chercher du côté de France-Echos que de Respublica.

Vous prétendez que l'expression « musulmans impurs », utilisée par Pierre Caspi pour évoquer en quels termes vous parlez des musulmans, est « introuvable sur France-Echos »

Effectivement, le qualificatif « impur » pour parler des musulmans est introuvable sur France-Echos, je vous l'accorde. Mais si Pierre Caspi a manqué de précision, ce n'est pas parce qu'il souffre de « trouble mental » ou « d'hallucination » comme vous l'écrivez, c'est parce qu'il vous a ménagé, tout simplement.

En effet, le qualificatif que Pierre a utilisé est bien en dessous de la vérité : France-Echos ne dit pas des musulmans que ce sont des « impurs », France-Echos dit que les musulmans sont des « parasites », des « bestioles nuisantes », des « cafards », des « animaux sexuels de premier rang », « des dégénérés, des détraqués sexuels, des pédophiles et désaxés en tout genre » et ainsi de suite. On pourrait en remplir des pages et des pages alors je m'arrête là. La suite est disponible en notes de bas de page des articles publiés sur ProChoix . Bonne lecture.

Les citations qui figurent sur ProChoix proviennent de vos propres articles et les copies d'écran de votre ancien forum. Ce fameux forum que vous avez supprimé l'année dernière faisant par là preuve d'intelligence, je vous l'accorde : ce forum n'était effectivement pas pour vous faire une bonne publicité.

Enfin, surtout prévenez moi si jamais vous pensez que la touche « imprime écran » de mon clavier a eu des « hallucinations » elle aussi.

Vous invitez les rédacteurs de Respublica à « être vigilants quant aux informations publiées » et, sur ce point, vous avez tout à fait raison. J'espère que les clarifications que je viens d'apporter vous conviendront, vous qui ne cessez de « clarifier les choses » sur France-Echos.

Concernant vos attaques contre Caroline Fourest et Respublica :

Vous accusez Respublica de s'être « compromise avec Caroline Fourest », Caroline Fourest dont vous êtes demandé récemment, avec toute cette élégance qui vous est propre, si c'est une « talibane modérée » ou une « connasse progressiste »

Avant toute chose, si ce sont les articles publiés le 12/12 sur ProChoix (et remis en ligne le 29/12 suite à une panne informatique) qui justifient votre aigreur envers Caroline Fourest, sachez déjà que vous n'insultez pas la bonne Caroline. Ce n'est pas Caroline Fourest qui a écrit ces articles, c'est Caroline Brancher (moi même en fait). Fourest et Brancher ne sont pas les mêmes personnes. Merci d'intégrer la donnée.

Continuons :

Visiblement, le fait que Caroline Fourest ai rappelé que Mahomet a, de son temps, encouragé ses contemporains à exciser les femmes moins profondément justifie également vos injures à son égard.

Lisez bien, vous allez peut être apprendre quelque chose aujourd'hui :

Caroline Fourest fait une lecture historique, contextualisée du Coran c'est à dire qu'elle replace les sourates dans le contexte de l'époque à laquelle elles ont été écrites. En effet, il y a 1500 ans, les sociétés étaient radicalement différentes de ce qu'elles sont aujourd'hui. Vous me suivez ?

Si l'excision (partielle ou totale) est scandaleuse au 21ième siècle et est une grave atteinte à la dignité des femmes, il se trouve que Mahomet, lorsqu'il a tempéré la pratique de l'excision au 7 ième siècle, était en avance par rapport à ses contemporains en regard des mentalités et des cultures de l'époque. Mahomet a également aboli l'infanticide des petites filles et a donné un statut à la femme dans le Coran (statut qu'elle n'avait pas avant)

Je vous aide un peu pour la conclusion, j'ai quand même un peur de vous avoir égaré en chemin :

Si vu du 21ième siècle, les recommandations de Mahomet sont évidemment sexistes, prônent l'inégalité des sexes, sont bien sûr caduques et inacceptables, vu du 7 ième siècle, Mahomet a fait progresser la condition des femmes de son époque.

Les musulmans libéraux, tout comme Caroline Fourest, font une lecture historique du Coran, replacent les sourates dans le contexte de l'époque. Ce faisant, ils se battent pour abroger les versets caduques afin que l'islam s'adapte à la modernité.

Les salafistes, quant à eux, font une lecture littérale du Coran, lecture figée dans le temps et qui consiste à dire que les musulmans doivent reproduire à l'identique les faits et gestes de Mahomet pour les siècles des siècles sans tenir compte de l'évolution et de la modernisation des sociétés.

Les musulmans libéraux et les salafistes ne peuvent bien sûr pas s'encadrer. Vous n'aviez pas remarqué ?

Est-ce que vous saisissez maintenant la différence entre une lecture historique du Coran et une lecture littérale ? Formulé autrement : avez vous besoin d'une explication supplémentaire ?

Toutefois, j'imagine sans mal, avec toute cette mauvaise foi qui vous colle à la peau, que vous ne manquerez pas de me rétorquer que les musulmans libéraux sont des adeptes de la « takia » (mot dont j'ai remarqué que vous ne connaissiez par ailleurs pas l'histoire) en m'ânonnant que « LES-MUSULMANS-SONT-TOUS-DES-MENTEURS- QUI-VEULENT-IMPOSER-LA-CHARIA-PARCE-QUE- CE-SONT-TOUS-DES-DEBILES-CONGENITAUX- QUI-SUIVENT-AU-PIED-DE-LA- LETTRE-LE-CORAN-PARCE-QUE-C-EST-DANS-LEURS-GENES-PAS- D'EXCEPTION-A-CETTE-AFFIRMATION » Je me trompe ?

Je m'excuse d'avoir à vous poser cette question mais il y a quelque chose qui me chiffonne à votre sujet : vous êtes vraiment de mauvaise foi, malhonnête ? ou alors, plus simplement, vous ne comprenez vraiment rien quand on vous parle ?

Croyez bien que j'essaye simplement de comprendre (loin de moi l'idée de me moquer de vous)

Vous dîtes que nos relations avec Caroline Fourest ou Pierre Caspi « ne peuvent que nuire à la réputation de Respublica » Vous ajoutez, en parlant de Respublica, « qu'il serait dommage de laisser ternir la réputation de nos amis de gauche »

Ouvrez bien grand vos oreilles :

Nous ne sommes pas « vos amis de gauche ». Vous êtes des extrémistes et nous ne voulons rien avoir à faire avec vous. Je vais vous expliquer pourquoi :

Si nous appelons à une réforme de l'islam, combattons les islamistes et tous ceux qui oppressent au nom d'une religion, vous, non seulement vous ne croyez pas à une réforme de l'islam (ou plutôt vous n'en voulez pas) mais vous condamnez l'ensemble des musulmans sans aucune distinction.

La nuance n'est effectivement pas votre fort (pas plus que le sang froid d'ailleurs)

Si, à Respublica, nous n'hésitons jamais à dénoncer la délinquance des quartiers, à exiger le strict respect des lois et la sévérité à l'égard des délinquants multirécidivistes mais cela tout en rappelant qu'il y a aussi dans les quartiers des jeunes qui n'aspirent qu'à vivre en paix, vous, vous amalgamez tout jeune de banlieue à un délinquant, un violeur et un islamiste en puissance.

Comme je l'ai démontré sur ProChoix avec citations à l'appui, vos articles ne sont que des appels à la haine à l'encontre des musulmans que vous confondez d'ailleurs, si on s'amusait à noter tout vos lapsus, aux Arabes.

Si nous pensons qu'il faut maîtriser impérativement les flux migratoires et acceptons les immigrés à partir du moment où ils respectent les lois Républicaines et s'intègrent par le travail, vous, vous prônez l'immigration zéro et affirmez que l'immigration dans sa globalité est un danger mortel pour la civilisation européenne.

Sur France-Echos, vos internautes parlent rien plus ni moins que « d'extermination massive salutaire » et affirment « qu'il faut éradiquer les millions de musulmans extrémistes de la terre » (copyright France-Echos)

En somme, sachez que votre programme en matière de lutte contre l'intégrisme et de contrôle de l'immigration ne soulève guère l'enthousiasme à Respublica ! (mais plutôt l'indignation à vrai dire)

Si vous êtes en mal d'amitié et de légitimité, à défaut de vous tourner vers la gauche Républicaine ou Ayaan Hirsi Ali (dont vous avez, en ce qui concerne cette dernière, défiguré le combat de manière grotesque), tentez plutôt votre chance du côté des fascistes américains.

Les klanistes auront, je crois, beaucoup à vous apprendre en matière de « regroupement ethnique », de « blanche organisation » , de « races faibles » , de « ratonnades » (copyright France-Echos).

Avec plus de 100 ans d'expérience dans les pattes en matière de terrorisme, ils pourront également amplement vous conseiller si vous souhaitez vous « organiser en groupes armés » et vous « entraîner à tirer au M16 » (copyright France-Echos)

Donc, pour votre information, ce qui nuit à la réputation de Respublica, ce n'est ni les articles de Pierre Caspi ni notre relation avec Caroline Fourest, c'est le fait que des sites extrémistes comme le vôtre reproduisent nos textes sans autorisation laissant ainsi supposer une proximité d'idées avec vous alors que nous n'avons rien en commun et que, en réalité, nous combattons radicalement vos idées.

Donc, merci à l'avenir de ne plus reproduire les textes de Respublica et du Nouvel Islam, ni les communiqués de Regards de Femmes et de l'UFAL. Je crois qu'on se passera amplement de votre publicité.

Ayant une idée assez précise du niveau intellectuel qui règne à France-Echos et, comme la maîtrise de soi n'est guère une de vos qualités comme je l'ai déjà constaté par le passé, ne vous gênez surtout pas, à défaut de répondre aux points que j'ai soulevés sur ProChoix, pour me traiter de « talibane modérée », de « connasse progressiste » ou encore de « collabo » ou je ne sais quelle autre bêtise.

Il y a quelque chose qu'on comprend très bien en vous lisant, c'est que quiconque n'adhère pas à votre haine, votre haine qui est aussi maladive qu'elle est écoeurante, est aussitôt diffamé et qualifié de « dhimmi » ou encore de « collabo à nettoyer aux lances flammes » (copyright France-Echos) comme le rappelle si bien vos si sympathiques internautes.

Mais avant que vous m'injuriez, j'aimerais que vous me fassiez une faveur : à qui ai-je l'honneur monsieur ?

Vous savez, insulter les autres derrière un pseudo comme vous l'avez fait avec Caroline Fourest c'est lâche, c'est bas et, vous en conviendrez, c'est indigne du grand « résistant » français que vous prétendez être.

Alors dîtes moi votre vrai nom si seulement vous en avez le courage. Figurez vous que nous, les « talibans modérés », les « connards progressistes » , les « collabo », les « fromacs-laïcards qui gangrènent l'europe » (copyright France-Echos) avons le courage de nos opinions et ne nous cachons pas derrière des pseudos de bandes dessinées pour écrire des appels à la haine sur le net. Voilà encore un autre point qui nous distingue très clairement de vous. Mais vous savez ce que je crois ? Que France-Echos, si il devait écrire à visage découvert, se consumerait par sa lâcheté.

Je ne vous salue pas,

Caroline Brancher

En copie à :

Pierre Caspi (Respublica)
Pierre Cassen (Respublica)
Jocelyn Bézecourt (Athéisme.org )
Caroline Fourest (ProChoix)
Nicolas Gavrilenko (UFAL)
Pascal Hilout (Nouvel Islam)
Fiammetta Venner (ProChoix)
Michèle Vianès (Regards de Femmes)