"Le gouvernement espagnol, conformément à sa position et celle de l'Union européenne contre la peine de mort, regrette l'exécution du dictateur irakien Saddam Hussein"
"En même temps, le gouvernement tient à souligner que le président irakien fut responsable de très graves violations des droits de l'homme et que son régime dictatorial a conduit son peuple à des situations tragiques et de grande souffrance"