L'épidémie de sida se féminise : en France, 42 % des nouveaux cas de séropositivité sont des femmes (chiffres INVS, décembre 2003), dans les pays d'Afrique sub-saharienne, on compte aujourd'hui deux fois plus de contaminations chez les filles de 15-24 ans que chez les garçons de la même tranche d'âge. Et ces contaminations se font à 98% par voie hétérosexuelle. Pendant près de 20 ans, les femmes ont été les oubliées de la recherche comme de la prévention. Depuis quelques années, elles commencent à être un objet médical "« Ã  part Â» et un nouveau sujet de discours dans la lutte contre le sida.

Dans le cadre de la journée internationale des femmes, les associations Act Up-Paris, Aides, Le Kiosque information sida, le Mouvement français pour le planning familial et Sida Info Service souhaitent mettre les femmes au coeur de la lutte contre le sida en leur donnant la parole. En organisant le 7 mars 2004 des « Ã‰tats Généraux : Femmes et sida », les associations offrent une tribune d'expression aux femmes séropositives et aux femmes concernées par le sida pour partager leur vécu et pour interpeller des professionnels de santé et des responsables de santé publique présents dans la salle.

Les États Généraux : Femmes et sida se dérouleront le dimanche 7 mars 2004 de 9h30 à 18h, à l'AGECA, 177 rue de Charonne, Paris 11e (métro Alexandre Dumas).

Source : Act Up-Paris