France-Echos : la version « blanche » des indigènes de la République

Pour France-Echos, le communautarisme Blanc est un réflexe de survie. Selon un internaute, « la quête des Français de souche » serait une « quête juste et légitime »1. Prétextant que les Blancs (français de souche) ont leur spécificité, le regroupement selon l'appartenance ethnique est encouragé. André Waroch dit par exemple :

« Le communautarisme doit être pratiqué sans vergogne par les Français de souche ou d'origine européenne. Nous devons pratiquer le regroupement ethnique (..) Prenons définitivement possession de l'espace que nous pouvons encore occuper (..) Nous avons besoin d'affirmer notre spécificité, pas de la diluer dans une idéologie universaliste. Nous devons réapprendre les vieux réflexes de solidarité ethnique (..) Nous devons retrouver le fond celtique gaulois, solidaire, brut, sauvage, qui est le notre » 2.

David Duke, ancien chevalier du Ku Klux Klan et suprémaciste blanc qui veut réinstaurer l'apartheid, parle lui aussi de spécificités propres à la race blanche et à la race noire3. Contrairement à ses prédécesseurs, David Duke ne parle plus de supériorité (et réciproquement d'infériorité) propre à une race mais de spécificité. Ce changement de stratagème lui permet de rendre son discours plus « respectable » en surface et un peu moins détectable. Il n'en est pas moins raciste.

Si le discours de France-Echos n'est finalement pas très éloigné de celui de l'ultra droite américaine et du Ku Klux Klan, il colle à la peau du discours communautaire des indigènes de la République qui souhaitent, quant à eux, mettre en place un mouvement politique de « post-colonisés »4

France-Echos dit également : « En France, il faut en finir avec le développement du communautarisme »5 ce qui, en somme, est assez contradictoire. En réalité, France-Echos veut promouvoir le communautarisme Blanc tout en interdisant le communautarisme Noir ou Arabe. Comment va-t-il s'y prendre ? Nous le verrons plus tard dans les moyens à mettre en oeuvre pour sauver l'Europe.

Une drôle de conception de la laïcité ...

France-Echos loue la laïcité et s'offusque lorsque celle ci est bafouée6. Ce qui est en somme assez curieux puisque France-Echos encourage dans le même temps au communautarisme Blanc, le communautarisme étant par définition l'extrême opposé de la laïcité.

  • Si le principe de laïcité est de lutter contre l'obscurantisme religieux, c'est aussi de promouvoir des valeurs communes à tous permettant de rassembler les hommes quelque soit leur origine, leur religion etc.
  • Le communautarisme (ou différentialisme) consiste à séparer les populations selon leurs différences; chaque population vivant sous la loi de sa propre communauté.

Mais, en réalité, France-Echos ne tire de la laïcité que ce qui l'arrange. Notamment la loi du 15 mars 2004 (certes indispensable) qui interdit le port des signes religieux ostensibles à l'école dont le foulard islamique. France-Echos ne s'offusque également pas de la violation de la loi de 1905, il s'offusque de la construction de mosquées ce qui est très différent7.

Par exemple, un rédacteur écrit à propos des associations laïques comme l'UFAL qui ont protesté contre la construction d'une statue à l'effigie de Jean-Paul II, que ces associations « redeviennent virulentes, dès que le catholicisme relève un peu la tête, dans ce pays qui fut naguère, la fille aînée de l'Eglise »8 En grand défenseur de la laïcité, France-Echos devrait savoir que si les mosquées n'ont pas à être financées par les deniers publics, des statues à l'effigie de Jean-Paul II n'ont également pas à l'être. Peut être France-Echos devrait-il lâcher le Coran et relire la loi de 1905.

Le rédacteur conclut sur cette déclaration : « les ultra laïcards se lâchent voluptueusement » 9 , faisant preuve par là du même dénigrement des laïcs que l'on ne retrouve que chez les intégristes de l'UOIF, qui traitent les laïcs de « talibans »10 , ou chez la gauche obscurantiste, alliée à la cause islamiste, qui parle à tue tête de « fondamentalistes laïcs »11 Un internaute parlera des « fromacs-laïcards qui gangrènent l'europe »12 Rien que ça. Ce même internaute terminera, sans que cela ne suscite la moindre surprise d'ailleurs, sur une louange des intégristes chrétiens américains : « Avec l'application de la Bible et de ses préceptes, l'Amérique est en train de renaître. Si vous êtes chrétiens soyez fiers de l'être et de le dire, librement : Jésus First » Les initiateurs du CRI13, qui ont dénoncé l'islamisme comme l'intégrisme le plus menaçant sans oublier pour autant le pouvoir de nuisance des autres intégrismes, seraient quant à eux des « islamo-laico-républicains »14 Concernant la journaliste Caroline Fourest qui pourfend les intégrismes des trois monothéismes, un lecteur dira de Caroline Fourest, lorsque celle ci condamne Christine Boutin au même titre que Tariq Ramadan, qu'elle fait des « raccourcis indigestes » 15, preuve définitive que ce forum contient son lot d'intégristes chrétiens qui n'acceptent guère la critique. Sur le forum, on ne s'étonnera donc même plus de trouver régulièrement des déclarations comme « que Dieu sauve la France »

On sait désormais que France-Echos fait preuve de complaisance (et non de naïveté) vis à vis de l'intégrisme chrétien.

Enfin, après la laïcité ouverte tant vantée par Benoît XVI, Sarkozy ou les intégristes de l'UOIF, voici venue la laïcité version France-Echos : une laïcité pro-blanche, complaisante avec le catholicisme et l'intégrisme chrétien mais anti-islam et anti-musulmans. Bref, exactement tout le contraire des principes même de la Révolution Française. Le principe de liberté de conscience est né de la révolution de 1789 pour prémunir toute imposition d'un dogme religieux par une majorité (qui était à autrefois les catholiques) sur le reste de la population (c'est à dire les « minorités » qui furent tour à tour dans l'histoire de France les païens, les juifs, les protestants, les athées et les agnostiques que les catholiques ont persécuté, pourchassé et massacré pendant des siècles)16

France-Echos, qui se pose en grand Républicain, méconnaît visiblement l'histoire de France pourtant sa propre histoire.

La diabolisation de l'immigration thème de prédilection de l'extrême droite

L'islamiste le plus puissant de la planète, à savoir Youssef Al-Qaradhawi, prétend que l'Europe est une terre à conquérir au nom de l'islam par le prosélytisme et les prêches. Youssef Al-Qaradhawi sert de référence idéologique à l'UOIF, la filiale française des Frères Musulmans. Si dans « OPA sur l'islam de France »17, la politologue Fiammetta Venner a démontré les liens unissant l'UOIF au conseil européen de la fatwa présidé par Al-Qaradhawi, la nature profondément intégriste de l'UOIF et l'influence néfaste qu'exerce cette dernière sur les jeunes des quartiers défavorisés qui souffrent du chômage et des discriminations, Fiammetta Venner en a tiré la conclusion suivante : il faut dissoudre et interdire l'UOIF. Tout au contraire, France-Echos utilise les prêches d'islamistes radicaux comme Youssef Al-Qaradhawi pour condamner d'emblée tous les musulmans d'Europe.

Selon France-Echos, le but caché des musulmans, qui justifie le mensonge et la dissimulation, est d'envahir et d'islamiser l'Europe. Les musulmans, quant ils deviennent majoritaires dans un pays, imposent la charia au reste de la population et massacrent ceux qui refusent de se convertir à l'islam.18

Chico Ray : « L'Islam se fiche pas mal que l'on se batte pour propager un Islam modéré ou un Islam intégriste, tout ça c'est l'Islam. Le but est d'obtenir une population musulmane majoritaire, et une fois la majorité obtenue, il se passe... ce qui se passe dans TOUS les pays où les musulmans sont majoritaires et ce qui se passera en France si les musulmans y deviennent majoritaires : imposition de la charia, y compris aux musulmanes "modérées », ces femmes impures quand elles ont leurs menstruations et qui ne sont qu'un pur champ de labour pour leurs maris en dehors de ces périodes d'impureté. Ne parlons pas des non-musulmanes : elles ne valent même pas une esclave musulmane.(...) Voilà ce que sont les femmes selon le Coran quand les musulmans sont majoritaires : une créature impure à temps partiel, et un pur champ de labour le reste du temps, à condition d'être musulmane, sinon vous valez MOINS qu'une esclave. Quand les musulmans sont minoritaires, bien entendu vous êtes une créature qui à le paradis à ses pieds... »

France-Echos oublie qu'au Sénégal, pays composé en majorité de 90% de musulmans pour 10% de chrétiens, la charia n'a jamais été imposée. L'entente entre musulmans et chrétiens est cordiale , les mariages inter-religieux sont fréquents. Si il y a quelques confréries intégristes au Sénégal, elles n'ont guère d'influence sur le reste de la population.

Pour envahir durablement l'Europe, rien de telle que la démographie, le taux de fécondité des femmes immigrées étant légèrement supérieure (ce qui est vrai) à celui des européennes de souche. Sur le forum de France-Echos, les musulmanes sont comparées au « cheval de Troie de l'Europe » et à « des mères pondeuses »

Un internaute précisera d'ailleurs:

« Toute cette chienlit, cette islamisation de l'Europe, à cause de l'entrejambe de maghrébines »19

Concernant les occidentales converties à l'islam :

« disons que ces Mahométans préfèrent s'acoquiner avec des "marie couche toi la" pour en faire des "Fatima couche toi la", poules pondeuses dont le but dans la vie et d'écarter les cuisses et de fermer sa gu.... ces femelles sont nées pour être soumises et peut être sont elles assez (ethno)masochistes pour vivre avec un fou d Allah qui la méprisera et la traitera comme de la m.. toute sa vie.. »20

C'est dire. Les internautes accusent les politiques de mentir sur le nombre officiel de musulmans en France. Ils fantasment sur le chiffre abracadabrant de 10 millions de musulmans21 présents sur le sol français. Selon eux, les musulmans seraient « PARTOUT » : « dans la production d'émission, à la radio, dans les médias en général, dans la police, dans l'armée, dans les finances, dans le gouvernement, dans la rue, dans nos immeubles. ILS SONT PARTOUT ! »22 La paranoïa du réseau voltaire et de Thierry Meyssan est contagieuse on dirait.

France-Echos voit donc dans l'immigration la source de la montée de l'islamisme en Europe, l'immigration musulmane serait une « menace mortelle pour la civilisation européenne » 23. Selon France-Echos,« les musulmans ne peuvent de toute façon ni s'intégrer ni s'assimiler, sauf quelques cas isolés mais qui sortent De Facto de leur communauté »24

Si vouloir pratiquer une politique de l'immigration sans aucune limite est catastrophique, si accueillir des immigrés qui importent des modes de vie incompatibles avec le nôtre (comme la polygamie, l'excision, les mariages forcés, le port de la burka) est désastreuse, si accorder l'asile politique à des islamistes étrangers qui utilisent la liberté d'expression pour la retourner contre nous a favorisé la montée de l'islamisme dans les quartiers et la dégradation des rapports homme / femme, tous les immigrés ne sont pas des islamistes en puissance.

Pourquoi les immigrés de la 1ère génération, venant d'Algérie et en grande partie musulmans, ne posent-ils aucun problème et sont-ils parfaitement intégrés à la société française ? Pourquoi l'intégrisme musulman est-il seulement apparu dans les années 80 (voir 90) en France ?

Il y a des immigrés qui respectent nos lois Républicaines, qui se reconnaissent pleinement dans l'égalité homme femme et la laïcité. Et cela d'où qu'ils viennent et quelque soit leur croyance religieuse. Certains d'entre eux ont même fui l'islamisme pour rejoindre l'Europe. Les musulmans sont en effet les premières victimes de l'islamisme ... point que France-Echos passe évidemment sous silence.

Stopper l'islamisme : immigration zéro ou génocide ?

Selon France-Echos, voici la solution pour remédier au problème et sauver l'Europe:

  • L'islam doit être interdit25.
  • La France doit appliquer une politique de l'immigration zéro26 qui, au passage, est une politique de l'immigration aussi extrémiste que les organisations d'extrême gauche qui revendiquent aujourd'hui une immigration sans aucune limite, des régularisations massives et sans conditions.
  • Les épurations ethniques sont régulièrement suggérées par les internautes. Sur le forum, on peut lire que les mahométans doivent être jetés hors d'Europe par « la force armée et sans atermoiements »27, « par la croix et l'épée »28. Un internaute ajoutera : « La seule solution : -" Pas de karcher, des lance-flammes" »29 ou encore « Nous savons maintenant qu'il faut viser à l'éradication totale de cette folie meurtrière et satanique qu'est l'Islam »30

Sous le pseudo de Templier, un internaute dira « qu'il faut éradiquer les millions de musulmans extrémistes de la terre » car il est impossible de « dialoguer avec des cafards » Il conclura : « les bestioles nuisantes on les écrase ! »31 Sur le forum, le conflit de Bosnie-Herzégovine est réduit à un « problème musulman ».

Les atrocités commises par les Serbes en Bosnie à l'encontre des musulmans y sont approuvées. Voici le message d'un internaute reproduit dans son intégralité (et on ne peut plus explicite) qui parle d'« extermination massive salutaire »:

« Il faudra peut-être en passer par un anéantissement massif de mohamétans comme on l'a fait avec les nazis ou les fous de l'empereur japonais. Ces derniers avaient, comme muhammad le fuhrer du désert, leurs kamikazes. A notre époque, une extermination massive salutaire se fait en appuyant sur un simple bouton. Cessons de culpabiliser. Les massacres quand on élimine un agresseur trop fanatique pour s'apercevoir de sa faiblesse, cela existe depuis que le monde est monde. Les mohamétans ne doivent pas êtres traités mieux que les nazis ou les japonais. Epouvantable à dire mais hélas c'est la triste réalité. Les nazis ont eu Dresde, les japonais Hiroshima et Nagasaki. Il faudra peut-être se résoudre à l'atomisation de la kabaa pendant le hajj pour que le monde tourne mieux (ou moins mal) Le problème Mahomet réglé on pourra peut-être alors s'orienter vers la découverte des autres planètes et étoiles nécessaires à l'avenir de l'humanité. L'islam est un parasite mental qui affecte les défenses immunitaires de la culture universelle. Les serbes ont été amenés à faire ce genre de chose, épouvantable certes, avec les bosniaques parce qu'il n'y avait pas d'autre solution, le problème n'étant toujours pas réglé. Ce sont nos idiots de politiciens qui ont aidé les ennemis de la liberté tandis que les serbes, nos alliés depuis toujours, sont devenus des criminels par un jeu de propagande payée par l'Arabie saoudite et ses pétrodollars. » 32

Dans certains articles, les Serbes sont donc perçus comme des « frères »33 ... alors que pourtant les milices Serbes ont procédé à une épuration ethnique envers les Bosniaques (musulmans) mais aussi envers les Croates qui eux sont catholiques. Mais France-Echos ne nous épatera pas non plus sur sa connaissance des conflits contemporains.

La haine des musulmans d'abord, le racisme anti-arabe ensuite

France-Echos légitime sa haine sans égale des musulmans en essayant de les faire passer pour des nazis. Attaquer les musulmans (et non les maghrébins) permet également à France-Echos de se dédouaner de toute accusation en racisme : les musulmans n'appartenant effectivement pas à une race. Oui sauf que :

  • Encourager à la haine des musulmans est une forme de racisme dans la mesure où elle utilise les mêmes mécanismes et les mêmes préjugés que le racisme classique.
  • Et malheureusement pour France-Echos, le racisme anti-arabe et anti-noir a tout de même une fâcheuse habitude : celle de ressurgir étrangement vite.

Les jeunes issus de l'immigration maghrébine sont régulièrement dénigrés. France-Echos les appelle les « CPF » à savoir les chances pour la France, France-Echos étant bien sûr incapable de faire la différence entre la minorité ultra-violente des banlieues, qui ne mérite effectivement pas qu'on prenne des pincettes avec elle, et le reste de la jeunesse issue de l'immigration qui n'aspire qu'à vivre en paix avec le reste des Français et qui mérite donc d'être pleinement acceptée en tant que jeunesse Française à part entière.

Si les articles de France-Echos font allègrement l'amalgame entre la culture arabo-musulmane et l'islam (donc l'islamisme), le glissement vers l'amalgame maghrébin / musulman (donc islamiste) arrive tout naturellement :

FP Blake nie l'importance des discriminations que subissent les populations afro-maghrébines34 et, en même temps, les justifie pleinement car elles seraient dues à « l'atavisme musulman » On sent bien la confusion maghrébin / musulman. Francis Percy Blake dit en effet à propos des discriminations à l'embauche :

«Donc les employeurs (tout comme les bailleurs) réagissent à un racisme anti-blancs, anti-femmes, etc. qui prend son terreau dans la culture musulmane.... Le fond du problème, qu'on ne dit JAMAIS, est évoqué à la fin de ma note n° 10 : on "discrimine" ces "jeunes" tout simplement parce qu'en moyenne ils posent 10 ou 20 fois plus de "problèmes" que les autres ... Comme la raison de ces discrimination tient à la "culture" (ou plutôt la non-culture) machiste, violente, voleuse, etc., transmise par l'atavisme musulman, il faut sortir ces jeunes de cette culture (ou les sortir tout court) et commencer une vaste campagne d'information sur les dangers de l'islam. On fait bien des campagnes contre le sida ou la pédophilie, pourquoi pas contre l'islam ? » 35

Un internaute, quant à lui, n'approuve pas les discriminations mais bel et bien le racisme :

« Les patrons sont racistes, et bien tres bien pour eux ! Il est preferable de prendre un petit blanc qui va faire le boulot sans problemes que de prendre une chance qui va rien faire que d'emm.. tout son monde »36

Sur le forum, les afro-maghrébins sont donc décrits comme de la « racaille »37

Azouz Beggag, quant à lui, est accusé par un internaute de ne rien faire si ce n'est de « protéger les bougnoules et les blacks »38 A propos des deux jeunes morts électrocutés à Clichy-sous-Bois, l'internaute Notre dame de la garde dira : « 2 CHANCES POUR LA FRANCE EN MOINS A CE RYTHME LA FRANCE EST LIBERE DANS 100 ANS »39

Certains internautes approuvent les ratonnades envers les maghrébins : « J'espère que certains de nos partisans armés, bien sur, seront sur le qui-vive pour la ratonnade... » 40

Un internaute, sous le pseudo très éloquent d'Exterminabeur (qui au passage veut bien dire ce qu'il veut dire), écrit : « Il faudrait une coalition, très utopiste, De Villiers - Le Pen qui serait, je pense, donner a ces racailles la ratonnade dont il conviendrait »41

Dans les commentaires des internautes, on trouve fréquemment des références à une sorte de blanche organisation faisant curieusement penser au Ku Klux Klan. Un internaute dira par exemple : « La "blanche organisation" fera parler d'elle, notre cellule, dormante, pour le moment, est prêt a se faire entendre. » 42 Mais quel beau programme que voilà.

D'autres clameront « Vive la France saine »43 qui n'est pas sans rappeler les heures noires de l'Europe.

L'ancien forum, qui a été supprimé il y a quelques mois sous prétexte de « protéger » les lecteurs de France-Echos, pullulait de messages racistes et haineux de ce type, messages pourtant validés puis publiés par le modérateur, messages dont il a donc l'entière responsabilité.

Il ne faut également pas se leurrer. Si ce forum a été supprimé il est fort à parier que c'était parce que les messages finissaient par faire tâche dans le décor, tout comme les messages incitant au djihad ou au meurtre des apostats de l'islam qui sont régulièrement supprimés du forum islamiste mejliss par les modérateurs du site Oumma.com.

Malgré cela, France-Echos se défend d'être un site raciste44, se défend d'encourager à la haine des musulmans arguant qu'il critique les dogmes de l'islam. France-Echos n'aurait également jamais appelé à l'élimination des musulmans45. Rien de tel pour s'en persuader qu'un petit tour sur leur forum. La takia serait-elle à l'oeuvre sur France-Echos ?

FP Blake pourra toujours essayer de faire passer la pilule en prétextant qu'il accepte les noirs et les maghrébins sortis de l'islam. Si les apostats comme Messaoud Bouras sont certes acclamés comme des héros sur France-Echos46, FP Blake ne convaincra plus grand monde avec la validation de tels messages sur son propre forum. Il y a d'ailleurs bien des Blancs au sein du mouvement des indigènes de la République : ça n'enlèvera jamais rien au fait que ce mouvement est anti-Français, anti-Républicain et promouvoit la ségrégation des Blancs47.

A noter que France-Echos accepte les étrangers qui s'assimilent. Le mot « assimilation » qui ne doit pas être confondu avec le mot « intégration ». Un étranger qui rejette complètement sa culture d'origine pour adopter la culture française s'assimile. Un étranger s'intègre dans le sens où il respecte les lois du pays d'accueil, parle la langue du pays, travaille et participe à la vie économique et accepte un certain nombre de valeurs communes indispensables pour vivre ensemble (liberté de conscience, fraternité, égalité homme femme), et cela tout en conservant les aspects positifs de sa culture d'origine qui font justement la richesse de l'immigration. C'est bien sûr l'intégration (et non l'assimilation) qui doit être exigée des immigrés.

France-Echos, qui cite pourtant Voltaire à tour de bras, devrait savoir que la haine sourde et aveugle qu'il propage comme un poison dans la société française à l'instar des islamistes, de la tribu ka ou encore des indigènes de la République, est bien là tout le contraire de l'esprit des Lumières.