" Amis (es) Internautes,

La souffrance et à fortiori la mort des enfants m'a toujours bouleversé, Quelque soient leur couleur, leur religion ou leur nationalité.

Face à de telles catastrophes, le «CRI« de l'écrivain ne peut se contenter des phrases convenues des sociologues ou des ethnologues.

Mon cri est mon combat pour sauver ceux que j'appelle «les Anges Noirs«.

De ces mots violents est née une campagne honteuse et calomnieuse qui détourne sous de fallacieux prétextes le fond de mon âme profondément opposé à toute forme de xénophobie.

Que ceux qui se sentent blessés trouvent ici toutes mes plus sincères excuses et sachent que mon combat pour la protection et le bonheur des enfants continuera.

Nombre de mes amis, garants de mon profond antiracisme témoignent de mon intégrité.

Pascal Sevran"