Le Haut Conseil de la population et de la famille (HCPF)* a rendu publiques ses recommandations pour mieux prévenir l'IVG chez les jeunes filles mineures. Dans son rapport, le HCPF préconise une mobilisation des écoles et des généralistes pour un meilleur accès à la contraception et une meilleure information aux jeunes, élargie "aux violences sexistes et à l'homophobie".

SOS homophobie effectue depuis plusieurs années des interventions en milieu scolaire (IMS) contre l'homophobie grâce à sa commission IMS. D'autres associations demandent à être agrées par les rectorats afin de pouvoir effectuer de telles interventions. Or force est de constater que de nombreux rectorats et chefs d'établissements, malgré les circulaires existantes visant à lutter contre l'homophobie, refusent les agréments par mauvaise volonté et manque de courage, se retranchant souvent derrière l'argument qu'aucun des élèves ou très peu seraient concernés par ce problème ou sous prétexte que cela pourrait choquer certains parents.

Le HCPF préconise dans son rapport au Président de la République de sensibiliser les jeunes à la lutte contre l'homophobie. C'est en effet le plus tôt possible qu'il faut déconstruire les préjugés homophobes tout comme les préjugés racistes ou antisémites.

SOS homophobie demande donc au Président de la République de donner suite à ce rapport, d'une part en incluant la lutte contre l'homophobie dans les programmes de la formation initiale et continue des personnels de l'éducation nationale au même titre que la lutte contre les autres discriminations notamment racistes ou antisémites, et d'autre part, en faisant en sorte que les autorités académiques et nationales en charge de l'agrément des associations complémentaires de l'enseignement reçoivent des instructions pour évaluer sans a priori et en toute neutralité les demandes des associations susceptibles d'intervenir en milieu scolaire pour travailler sur les représentations homophobes.

  • Le Haut Conseil de la population et de la famille (HCPF) composé de 18 membres est un organisme consultatif chargé d'éclairer le Président de la République et le gouvernement sur les problèmes démographiques et sur leurs conséquences à moyen et long termes dans les domaines de la fécondité, du vieillissement et des mouvements migratoires, ainsi que sur les questions relatives à la famille. Il est présidé par le Président de la République. Le directeur de la population et des migrations en est le secrétaire général.

Nathalie Szuchendler Source : SOS homophobie