"Les relations turco-françaises ancestrales (...) se sont vu infliger aujourd'hui un coup dur par les démarches irresponsables de certains politiques français au sujet d'allégations infondées"

"Avec ce projet de loi, la France perd malheureusement sa position privilégiée au sein du peuple turc"

Ankara avait prévenues les grandes entreprises françaises qu'elles seraient exclues et boycottées en cas de vote