Le cheikh Charif Ahmed, considéré comme modéré vient de déclarer : "A partir de ce jour, nous déclarons la 'djihad' à l'Ethiopie". Depuis quelques semaines de nombreux refugiés ont quitté la Somalie pour fuir les tribunaux islamiques.