Dans un communiqué de presse, Christian Sempé, le maire (PCF) de Saint-Orens-de-Gameville (Haute-Garonne) a rappelé que "les libertés de pensée et de la presse sont des droits fondamentaux".

"Il est inadmissible en notre République, Etat de droit, de menacer de mort un professeur de philosophie pour sa récente tribune dans le Figaro".

"L'école de la République et ses valeurs sont garants du vivre ensemble et s'opposent aux communautarismes montants et au repli sur soi, véritables dangers. Les principes laïques, hérités de la France des Lumières et de la Révolution sont avant tout menacés par l'ampleur de la crise sociale, la progression des inégalités et de l'exclusion"

"Il est essentiel que le débat démocratique, partout dans notre société, allie esprit critique, respect des autres et tolérance"